International
URL courte
2711710
S'abonner

Afin de respecter les accords mutuels avec les États-Unis, Vladimir Poutine a affirmé en marge du Forum économique oriental à Vladivostok avoir proposé à Trump d’acheter les systèmes hypersoniques russes.

«Bon, j’ai dit à Donald, si tu veux, on te le vend [des nouvelles armes russes, y compris les systèmes hypersoniques, ndlr]. Comme cela, on pourrait immédiatement tout rééquilibrer. Cependant, ils disent qu’ils en produiront bientôt eux-mêmes. Peut-être qu’ils en produiront bientôt. Mais à quoi bon dépenser de l’argent, alors que nous en avons déjà dépensé», a expliqué le chef de l’Etat russe en marge du Forum économique oriental qui se tient du 4 au 6 septembre à Vladivostok.

Vladimir Poutine a fait également savoir que Moscou était prêt à négocier avec Washington au sujet de la prise en compte de l’arme hypersonique russe dans le cadre des pourparlers sur le traité New Start de réduction des armes stratégiques.

«Nous pouvons discuter comment tenir compte [des systèmes hypersoniques, ndlr], en fonction du nombre de porteurs et d’ogives. C’est une question spéciale, en tout cas, la Russie est prête à ce dialogue, à cette discussion. Néanmoins, nous n’avons reçu pour l’instant aucune réponse claire de la part des Américains», a-t-il indiqué.

Des conjectures russes confirmées

Vladimir Poutine a évoqué les tests par les USA des systèmes de missiles violant le Traité FNI. Il a expliqué que pendant une longue période, Washington a essayé de convaincre la Russie que ce n’était pas le cas, mais les hypothèses de Moscou ont été plus tard confirmées. Il s’agit des plateformes de lancement vertical Mark 41 qui peuvent avoir un double emploi.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Tags:
Vladivostok, missiles hypersoniques, armes hypersoniques, antimissiles, missiles, États-Unis, Donald Trump, Moscou, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook