Ecoutez Radio Sputnik
    Mike Pompeo

    Après les déclarations de Netanyahou, les USA accusent l’Iran de «possibles activités nucléaires non déclarées»

    © REUTERS / Jim Young
    International
    URL courte
    221361
    S'abonner

    Le lendemain de la déclaration du Premier ministre israélien sur un site nucléaire que les Iraniens auraient d’abord développé pour le détruire ensuite, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a soupçonné Téhéran d’avoir mené de possibles activités nucléaires non déclarées.

    Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a accusé ce mercredi 10 septembre Téhéran d’être en possession de matières nucléaires ou de mener des activités dans ce domaine sans en informer l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

    ​«L’absence de coopération pleine et entière du régime iranien avec l’AIEA soulève des questions sur de possibles matières ou activités nucléaires non déclarées. Cela correspond aux 40 années de mensonges en Iran. Le monde ne tombera dans ce piège. Nous refuserons au régime tous les chemins menant à l’arme nucléaire», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

    Cette accusation survient un jour après que le Premier ministre israélien a déclaré que son pays avait établi que les Iraniens avaient développé puis détruit un site secret visant à la fabrication d'armes nucléaires. Selon Benyamin Netanyahou, le site, qui se trouvait dans la ville d’Abadé de la province du Fars, a été rayé de la carte par les Iraniens entre fin juin et fin juillet 2019 après que des avions de renseignement israéliens ont révélé son existence. En tant que preuve, il a exposé des clichés du site pris par satellite.

    Répondant aux accusations israéliennes, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a qualifié Israël de «détenteur de vraies armes nucléaires» qui «crie au loup». Il a également ajouté que Netanyahou et l’équipe B (qui compte outre le Premier ministre israélien, le conseiller à la sécurité nationale américain John Bolton et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane) voulaient tout simplement une guerre.

    Tags:
    Israël, Iran, Benjamin Netanyahu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik