Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion entre en collision avec une tour du World Trade Center le 11 septembre 2001

    Le chef d’Al-Qaïda appelle à frapper des cibles US, européennes et russes dans un discours pour le 11 septembre

    © AFP 2019 Seth Mcallister
    International
    URL courte
    10333
    S'abonner

    Le chef d’Al-Qaïda*, Ayman al-Zawahiri, appelle dans une vidéo les musulmans à s’unir et frapper des cibles américaines, européennes et russes, le jour du 18 anniversaire des attentats du 11 septembre.

    Le chef d’Al-Qaïda*, considérée début août comme «plus forte que jamais» par un haut fonctionnaire américain, a appelé les musulmans à attaquer des cibles européennes, russes et américaines, dans une vidéo consacrée au 18 anniversaire des attentats du 11 septembre 2001. La déclaration a été relayée par SITE Intelligence Group, le site Web du centre américain de surveillance des sites djihadistes.

    «Ils continueront de vous battre»

    Dans la vidéo intitulée «Ils continueront de vous battre», Ayman al-Zawahiri a également critiqué les anciens islamistes qui ont renoncé au djihad lorsqu’ils purgeaient leurs peines et qui ont qualifié les attaques du 11 septembre d’inacceptables parce que des civils innocents sont morts.

    Lors de quatre attentats-suicides commis par des membres du réseau djihadiste il y a 18 ans, environ 3.000 personnes ont été tuées.

    Ayman al-Zawahiri est arrivé à la tête d’Al-Qaïda* en 2011 après la mort de son ancien chef Oussama ben Laden. Alors que de nombreux pays concentraient leurs efforts sur la lutte contre les forces de Daech* en Syrie et en Irak, Al-Qaïda* a eu le temps de se réorganiser et de devenir «plus forte que jamais», selon Nathan Sales, chef du bureau du contreterrorisme du département d’État américain.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    terrorisme, Oussama ben Laden, Daech, cibles, musulmans, attentats du 11 septembre 2001, Ayman al-Zawahiri, Al-Qaïda
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik