Ecoutez Radio Sputnik
    National security adviser John Bolton listens as President Donald Trump speaks during a cabinet meeting at the White House, Monday, April 9, 2018, in Washington

    Trump dévoile la principale «erreur» de son ex-conseiller Bolton

    © AP Photo / Evan Vucci
    International
    URL courte
    5716711
    S'abonner

    Donald Trump a révélé avoir limogé John Bolton parce que celui-ci avait suggéré que le «modèle libyen» soit utilisé par les États-Unis pour faire face à Kim Jong-un, ce qui n’aurait pas manqué d’irriter le dirigeant nord-coréen.

    Le Président américain a déclaré que l’idée de son ex-conseiller à la sécurité nationale John Bolton de travailler avec la Corée du Nord selon le modèle libyen était erronée.

    «John est un homme avec qui j’entretenais de bonnes relations. Mais il a fait quelques erreurs. Il a proposé d’agir avec la Corée du Nord comme avec la Libye. Ce n’est pas une très bonne déclaration, étant donné ce qui est arrivé à Kadhafi. Il [Bolton, ndlr] était un gars très dur», a indiqué Donald Trump aux journalistes.

    Il a en outre ajouté qu’il n’en voulait pas à Kim Jong-un de ne pas avoir voulu avoir affaire à John Bolton et qu’il n’était pas «trop intelligent» d’avoir proposé l’approche libyenne dans les pourparlers avec Pyongyang.

    Un «faucon» limogé

    Avant d’être nommé conseiller à la sécurité nationale en 2018, John Bolton avait annoncé dans une interview que la seule façon de s’entendre avec la Corée du Nord était d’utiliser le modèle libyen.

    Selon des sources de l’agence Bloomberg, lors d’une réunion tenue le 9 septembre dans le Bureau ovale, le ministre américain des Finances Steven Mnuchin a soutenu l’idée d’adoucir les sanctions contre l’Iran pour reprendre les négociations avec la République islamique. Le même jour, Donald Trump aurait décidé de limoger John Bolton, un «faucon» favorable à un changement de régime en Iran et à des frappes préventives contre la Corée du Nord.

    Tags:
    États-Unis, démission, John Bolton, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik