International
URL courte
4410
S'abonner

Une vague de critiques a déferlé sur le Brésil après que l’un des fils du Président a publié, mercredi 11 septembre, un post où il a comparé l'attaque au couteau contre son père au monstrueux attentat aux États-Unis.

L’un des fils du Président brésilien Jair Bolsonaro a déclenché une vive polémique dans le pays en comparant l'attaque commise contre son père à la tragédie du 11 septembre aux États-Unis.

«Ma solidarité envers toutes les familles des victimes du terrorisme», a écrit le sénateur Flavio Bolsonaro en publiant sur Instagram un photomontage présentant d’un côté les tours jumelles new-yorkaises en feu et, de l’autre, son père se tordant de douleur après avoir été poignardé.

Jair Bolsonaro avait été grièvement blessé à l'abdomen lors de cette attaque à l'arme blanche perpétrée le 6 septembre 2018 par un homme atteint de troubles psychiatriques, lors d'un bain de foule pendant sa campagne électorale.

Le couteau utilisé par l'auteur de l'attaque va d'ailleurs être exposé dans un musée à Brasilia, à la faveur d'une décision judiciaire dont l'AFP a eu connaissance mercredi 11 septembre. En effet, la justice a décidé que l'arme, dont la lame fait 30 cm, devait être exposée au grand public «en raison de sa valeur historique».

Les Bolsonaro

Les fils Bolsonaro font dernièrement parler d'eux. Ainsi, le parquet fédéral de Rio de Janeiro a annoncé le 11 septembre que Carlos Bolsonaro faisait l'objet d'enquêtes au civil et au pénal pour des irrégularités en lien avec ses fonctions de conseiller municipal de la ville, a rappelé Reuters, précisant n’avoir pas pu joindre l’intéressé. Flavio a pour sa part fait récemment l'objet d'une enquête pour des soupçons de corruption avant que la Cour suprême ne décide de mettre fin à l'affaire.

 

Lire aussi:

Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
En continu: un avion s'écrase en Afghanistan, le Pentagone annonce le crash de son E-11A - vidéo
Tags:
conseiller, corruption, enquête, Rio de Janeiro, musée, AFP, polémique, blessés, attentat, attentats du 11 septembre 2001, États-Unis, Brésil, Jair Bolsonaro
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik