International
URL courte
2131
S'abonner

Les autorités du Maroc ont décidé de faciliter la vie des visiteurs en supprimant l’obligation de remplir des fiches de police aux postes-frontières avant de passer les contrôles. C’est un nouveau système informatisé qui va remplacer ces papiers, réduisant le temps nécessaire pour entrer dans le pays.

Le ministère marocain de l’Intérieur a décidé d’abandonner l’obligation de remplir des fiches de police pour les voyageurs à destination du Maroc avant de passer les contrôles, relate l’agence de presse marocaine MAP.

La nouvelle mesure, concernant tous les postes-frontières terrestres et aériens, est entrée en vigueur lundi 16 septembre. Pourtant, pour les personnes qui voyagent en navires la fiche restera valable pendant près de deux mois, en attendant qu’une plateforme informatique soit mise en place à bord des bateaux.

«Cette mesure concernera, dans un premier temps, les postes-frontière terrestres et aériens, à savoir, les aéroports et les points frontaliers terrestres», explique une source à l’agence.

Grâce à l’automatisation du nouveau système de gestion des postes-frontières, permettant la lecture numérique des passeports, les files d’attente aux frontières terrestres et aux aéroports seront moins longues.

La même source indique au média que cette mesure «s’inscrit dans le cadre des efforts des services de sécurité visant à faciliter les procédures de voyage et à fluidifier davantage le passage au niveau des postes-frontière, outre la réduction du temps de contrôle».

Les internautes marocains se sont montrés très ravis en apprenant cette nouvelle initiative, publiant ainsi des messages humoristiques.

En outre, certains d’entre eux se sont réjouis de la suppression de cette mesure car elle constituait un véritable problème pour les visiteurs du Maroc.

Lire aussi:

Les quatre maladies qui risquent de provoquer une forme grave du Covid-19 citées par la science
Voiture de police incendiée à Mulhouse: la motivation des délinquants se dessine
Deux policiers renversés à Cannes par un automobiliste pris en flagrant délit de non-respect du confinement
Tags:
autorités, poste-frontière, frontière, contrôle, police, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook