Ecoutez Radio Sputnik
    Une installation pétrolière (image d'illustration)

    Riyad aurait demandé l’aide d’un pays de la péninsule de Corée pour booster sa défense aérienne

    © AP Photo / Vahid Salemi
    International
    URL courte
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)
    20724
    S'abonner

    Mohammed ben Salmane, suite à l’attaque de drones contre les installations pétrolières de la compagnie Aramco, a eu une conversation téléphonique avec le Président sud-coréen, lui demandant, entre autres, d’aider à booster la défense aérienne de l’Arabie saoudite, selon l’agence Yonhap.

    Afin de demander une assistance pour renforcer la défense aérienne saoudienne, ainsi que discuter des retombées des attaques de drones contre les sites pétroliers du pays le 14 septembre, le prince héritier saoudien et ministre de la Défense Mohammed ben Salmane a eu une conversation téléphonique avec le Président de la Corée du Sud Moon Jae-in ce mercredi 18 septembre, selon l’agence Yonhap, qui se réfère à l’administration présidentielle.

    «L’attaque contre les installations pétrolières saoudiennes représente une menace non seulement pour la sécurité de la Corée du Sud mais aussi pour le monde entier, et la communauté internationale doit résoudre ce problème de manière résolue», a affirmé Moon Jae-in au prince saoudien.

    En outre, toujours selon l’agence, les deux parties ont souligné l'importance d'une réponse globale à la récente attaque.

    Quand le Président sud-coréen a tenu à souligner que l’Arabie saoudite était le principal fournisseur de la Corée du Sud, représentant 30% de ses importations totales, le prince saoudien a demandé à la Corée du Sud de l'aider à améliorer la défense aérienne du pays. Alors, les deux dirigeants se sont mis d’accord d’avoir des consultations pertinentes, fait savoir l’agence citant toujours l'administration présidentielle.

    Attaques de drones contre des gisements

    Samedi 14 septembre, des drones des Houthis yéménites ont attaqué deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco sur les gisements d'Abqaïq et Khurais, à plus d’un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée depuis cinq ans par les Houthis.

    L'interruption partielle a eu un impact évalué à 5,7 millions de barils par jour, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole, selon les autorités.

    Les États-Unis ont imputé les attaques à l'Iran. La République islamique a rejeté ces accusations, dénonçant des accusations «insensées».

    Dossier:
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)
    Tags:
    Corée du Sud, pétrole, politique, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik