Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion d'Aigle Azur

    Vols France-Algérie: hausse vertigineuse des prix des billets d'avion

    © REUTERS / Benoit Tessier
    International
    URL courte
    8515
    S'abonner

    La reprise en l'état des vols d’Aigle Azur semblant une option définitivement exclue, l’arrêt des vols de la compagnie a débouché sur une hausse importante des prix des billets d’avion, raconte Le Point.

    La faillite et l’arrêt des vols d’Aigle Azur, qui a transporté 1,88 million de passagers l'an dernier, ont provoqué une tendance haussière concernant les prix des billets, indique le magazine Le Point. En cela, la mise en œuvre des 19.000 billets n’est pas parmi les tâches principales des liquidateurs judiciaires, dont la préoccupation numéro un est, selon le magazine, de trouver une solution pour les employés de la compagnie.

    Après la fin du pic des retours, les prix sont toujours en hausse, avec un aller pour 346 euros vers Alger s’il faut s’y rendre prochainement. Pour un départ plus lointain, il y a des propositions telles qu’un Paris-Alger à 176 euros le 11 octobre avec Air France. En quête d’autres variantes, des passagers trouvent des trajets plus longs via des villes européennes comme Barcelone ou Munich, fait remarquer Le Point.

    Tarifs et mesures pour les «naufragés»

    Des appels ont été faits à d’autres compagnies aériennes pour compenser le manque aigu de vols dans cette haute saison de retours des vacanciers. Le magazine cite notamment Air France, Transavia, ASL Airlines, Air Algérie, ainsi que Vueling, Alitalia, Royal Air Maroc et Turkish Airlines.

    Les entreprises ont introduit une offre spéciale pour les «naufragés» d'Aigle Azur: à titre d’exemple, un vol reliant Alger et Paris à partir de 83 euros jusqu’à 200 euros (tarif spécial d’Air France établi en fonction des disponibilités). La liaison avec Bamako, en Boeing 777-300 qui remplace l’A330, est entre 329 et 600 euros. Au total, 18 vols supplémentaires, vides à l’aller et complets au retour, ont assuré la liaison avec Alger depuis le 6 septembre, date à laquelle tous les vols d’Aigle Azur ont été annulés, précise le média.

    Parmi d’autres mesures figure l’utilisation d’avions d’une plus grande capacité, pour un total de 4.500 sièges. Chez Air Algérie, 300 sièges par jour vers la France ont été ajoutés. En outre, une cinquantaine de nouveaux vols reliant la France et l’Algérie devront être lancés par l’entreprise entre les 15 et 30 septembre, indiquent des médias locaux. Les liaisons proposées sont Oran-Orly, Béjaïa-Orly, Alger-Lyon et Alger-Mulhouse.

    Les passagers d’Aigle Azur auront une réduction de 20%, ajoute Le Point.

    Une autre compagnie aérienne algérienne, Tassili Airlines, qui est spécialisée dans le transport du personnel pétrolier vers le sud algérien, a elle aussi proposé des vols entre l’Algérie et la France.

    Lancer une alerte

    «Ce sinistre est le plus important qu'ait connu la France, supérieur à celui d'Air Lib [en 2003, ndlr]», a annoncé le dirigeant des Entreprises du voyage Jean-Pierre Mas.

    Il insiste sur la nécessité que l'Association internationale du transport aérien (AITA) et la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) lancent l'alerte face au déficit de 148 millions d’euros d’Aigle Azur, selon le liquidateur judiciaire.

    Tags:
    hausse, avions, billet, prix, Air France, Air Algérie, Aigle Azur
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik