International
URL courte
738
S'abonner

Donald Trump a déclaré avoir été «surpris» en voyant les images de Justin Trudeau en blackface qui ont surgi cette semaine, un mois avant la tenue des législatives au Canada. Le Président américain a souligné qu’il était surtout surpris par la quantité de ces images.

Le Président américain s’est exprimé sur les images controversées du Premier ministre canadien Justin Trudeau à l’origine d’un scandale raciste en pleines législatives au Canada.

«Je suis surpris. J'ai été encore plus surpris quand j'ai vu le nombre de fois», a fait savoir M.Trump lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche.

«Je n'aurais pas dû le faire»

Justin Trudeau a été contraint de présenter ses excuses pour une photo de 2001 qui le montrait grimé en Noir lors d’une soirée déguisée. Il a reconnu avoir commis une action «raciste» en se déguisant en Aladin sans en avoir conscience à l’époque, ajoutant qu’il n’aurait pas dû le faire.

En outre, le réseau Global a déterré une vidéo montrant le Premier ministre avec le visage noirci, tout sourire, vêtu d’un tee-shirt blanc et d’un jean. Selon le portail, un membre haut placé de la campagne libérale a confirmé qu’il s’agissait bel et bien du chef du gouvernement canadien sur ces images.

Des personnalités médiatiques interpellées sur le racisme

Cette pratique dite du blackface a une longue histoire qui semble toujours loin de toucher à sa fin. Au cours de ces dernières années, plusieurs célébrités accusées d’y avoir recouru ont dû se justifier avec plus ou moins de succès, dont le footballeur français Antoine Griezmann qui avait publié sur son compte Twitter une photo le présentant déguisé en joueur des Harlem Globetrotters, une équipe de basketball composée à l’origine uniquement de joueurs noirs. La star de foot n’a pas seulement enfilé la tenue officielle de l’équipe, mais il s’est aussi peint la peau en marron et s’est coiffé d’une coupe afro.

Parmi d’autres affaires retentissantes, il y a aussi celle impliquant la chanteuse Katy Perry à cause du design de ses chaussures, accusées de reproduire le blackface, ou encore celle de la chanteuse américaine Beyoncé, dont le visage avait été «volontairement noirci» pour une une du magazine L’Officiel censée marquer un retour de la star «à ses origines africaines», selon Closer.

Les origines du blackface

La pratique du blackface remonte aux minstrel shows américains de la première partie du XIXe siècle, des spectacles pendant lesquels des Blancs se noircissaient le visage pour incarner des Noirs et se moquer d’eux. Se peindre le visage en noir renvoie ainsi à une représentation des personnes de couleur comme étant des personnages attardés et grossiers.

Lire aussi:

Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Un homme tabassé après avoir chassé des manifestants avec une machette aux USA – vidéo choc
Tags:
racisme, blackface, Donald Trump, Justin Trudeau
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook