International
URL courte
4823111
S'abonner

Les autorités iraniennes ont exposé en trophées à Téhéran des drones américains, dont le RQ-4 Global Hawk considéré comme détruit le 20 juin par la défense antiaérienne iranienne au-dessus du Golfe persique.

Une exposition de drones, pour la plupart américains, capturés ou abattus par l’armée iranienne, s’est ouverte à Téhéran, annoncent les médias.

​Les visiteurs de l’exposition peuvent notamment voir des drones de reconnaissance et de combat RQ-11A Raven, Desert Hawk I/III, Scan Eagle, RQ-7 A Shadow 200, RQ-4 Sentinel, Aerosonde, MQ-18 Predator A, ainsi qu’un Hermes 200 israélien et un Phoenix britannique.

​​Selon les experts, la plupart des engins sans pilote ont été capturés au moyen de systèmes de guerre électronique.

Le drone censé avoir été détruit en juin, n’est pas détruit

La plus grande surprise de l’exposition est le drone RQ-4 Global Hawk, que l’armée iranienne a déclaré avoir détruit le 20 juin par une batterie Khordad 3 au-dessus du Golfe persique.

​L’incident a fait monter encore plus la tension entre l’Iran et les États-Unis. Téhéran a affirmé que l’engin militaire avait violé son espace aérien, alors que Washington indiquait que le drone effectuait un vol d’observation au-dessus des eaux internationales. Donald Trump avait alors qualifié la destruction du drone de «très grande erreur de la part de l’Iran».

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Tags:
RQ-7 Shadow 200, RQ-4 Global Hawk, exposition, drone, Téhéran, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook