International
URL courte
8231
S'abonner

La Bulgarie s’acquitte bien de ses engagements en matière d’investissements dans la Défense, a déclaré le Premier ministre du pays, Boïko Borissov, lors d’une rencontre avec le général britannique Stuart Peach, président du comité militaire de l'Otan, annonce le service de presse du gouvernement bulgare.

La Bulgarie est fermement résolue à poursuivre l’augmentation de son budget militaire afin d’atteindre les paramètres prévus dans le Plan des dépenses de la Défense d’ici 2024, a souligné le chef du gouvernement bulgare, Boïko Borissov, au cours d’un entretien avec le général britannique Stuart Peach, président du comité militaire de l'Otan.

«Par l'acquisition, cette année, de huit avions de combat américains F-16V Block 70, nous atteignons notre objectif. On s’attend notamment à ce que fin 2019, nos dépenses pour la Défense dépassent 3% du PIB», a détaillé le Premier ministre bulgare, cité par son service de presse.

Et d’ajouter que la participation de la Bulgarie à l’Union européenne et à l’Otan constituait la base de la politique du pays en matière de défense, et que dans les dix années à venir, la modernisation de l’armée bulgare était prévue.

«Ces dernières années, bien des efforts ont été déployés dans ce domaine, et des progrès ont été réalisés, mais une multitude de défis restent encore à relever», a reconnu M.Borissov.

En août, la Bulgarie, membre de l'Otan depuis 2004, a versé environ 1,26 milliard de dollars pour huit avions de combat américains F-16 Lockheed Martin neufs. Cet achat a provoqué une hausse exceptionnelle du déficit public.

Dans le cadre de la modernisation de ses forces armées, la Bulgarie entend par ailleurs acheter de nouvelles vedettes de patrouille pour sa Marine et des véhicules de transport de troupes. Tout cela va porter ses dépenses militaires à 3% du PIB d’ici à la fin de l’année en cours.

Quoi qu’il en soit, le Président des États-Unis, Donald Trump, toujours pas satisfait, presse ses alliés de fixer un nouvel objectif de dépenses militaires à 4% du PIB.

En même temps, le budget bulgare prévoit beaucoup moins de frais dévolus à la protection sociale de la population, qu’il s’agisse, entre autres, de l’assistance aux handicapés ou de l’amélioration de la situation démographique. Ces dépenses ne dépasseront que très légèrement 1,2% du PIB. En 2018, le PIB par habitant en Bulgarie était de 7.800 euros, soit le taux le plus bas parmi les pays de l’Union européenne. En Roumanie voisine, cet indice était de 10.400 euros.

Selon l’Institut national des statistiques de Bulgarie, le seuil de pauvreté dans le pays ne dépasse que de très peu 180 euros par famille. En 2018, 22% de la population bulgare faisaient partie de cette catégorie.

Lire aussi:

Déluge de feu en terre sainte: dans l’escalade, Israël et la Palestine peuvent compter sur leurs alliés
Le bilan journalier des nouveaux cas en France plus de cinq fois plus élevé que la veille
«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Tags:
KF-16, dépenses militaires, OTAN, Bulgarie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook