International
URL courte
5310
S'abonner

Pour montrer son mépris envers Donald Trump s’exprimant sur le Venezuela, la déléguée du pays sud-américain a ostensiblement lu un livre sur Simon Bolivar lors du discours du Président américain prononcé mardi 24 septembre à l’Assemblée générale de l’Onu.

L’air indiffèrent et un livre avec le portrait de Simon Bolivar dans les mains, la déléguée vénézuélienne à l’Assemblée générale de l’Onu, Daniela Rodriguez, a fait semblant de ne pas écouter Donald Trump alors qu’il accusait Nicolas Maduro d’être un «dictateur» et «une marionnette de Cuba» qui «exploite les richesses pétrolières du Venezuela».

​La diplomate a ensuite dénoncé sur son compte Twitter les propos de Trump sur le Venezuela et publié la photo du livre dont le titre était «Bolivar, héros, génie et penseur universel».

«C'est le livre que j'ai lu alors que Donald Trump a profané l'Assemblée générale de l’Onu avec son discours xénophobe et impérialiste. Vive Bolivar! Vive le Venezuela! Vive le peuple vénézuélien qui ne s’incline devant aucun empire!», a-t-elle écrit avant d’ajouter le hashtag «pas touche au Venezuela».

​Par la suite, en marge de l’Assemblée générale, le chef de la diplomatie vénézuélienne Jorge Arreaza a répondu à Trump en qualifiant de marionnettes de Washington les Présidents des pays membres du Groupe de Lima qui avaient précédemment soutenu le chef de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido qui s'était autoproclamé Président du pays en début d’année.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Nicolas Maduro, Cuba, États-Unis, Venezuela, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook