International
URL courte
74e session de l'Assemblée générale de l'Onu (25)
8403
S'abonner

Le Président iranien a proposé aux pays de la région d’intégrer la «coalition de l’espoir» en vue de garantir la sécurité dans le golfe Persique lors de son discours à la tribune de l'Assemblée générale de l'Onu.

Intervenant lors de son discours à la 74 session de l’Assemblée générale de l’Onu, Hassan Rohani a appelé les pays de la région à faire partie d’une coalition dans le golfe Persique.

«J’invite tous les pays qui sont touchés directement par la situation dans le golfe Persique à rejoindre la coalition de l’espoir», a-t-il notamment dit.

Selon lui, la sécurité des golfes d'Oman et Persique, ainsi que celle du détroit d’Ormuz qui les relie, peut être assurée par les pays de la région, tout en garantissant «le passage libre du pétrole et d’autres ressources énergétiques».

«Le but de la "coalition de l’espoir" est d’améliorer la stabilité et de maintenir la paix, le progrès et la prospérité de tous les habitants du bassin du détroit d’Ormuz», a souligné Rohani.

Négociations avec Washington

Le Président s’est également prononcé sur des pourparlers avec les États-Unis sur le problème nucléaire.

«Au nom de mon État et de mon peuple, je voudrais annoncer que notre réponse à [la proposition, ndlr] de toutes négociations est négative, tant que les sanctions seront maintenues.»

Rohani a ajouté que l’Iran restait toujours attaché à l’accord sur le nucléaire, mais que sa patience avait toutefois des limites.

Dossier:
74e session de l'Assemblée générale de l'Onu (25)

Lire aussi:

Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
Hassan Rohani, coalition, Golfe persique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook