International
URL courte
81051
S'abonner

Benyamin Netanyahou, qui s'appuie sur 55 voix, dispose de 28 jours pour former un nouveau cabinet. Il déclare vouloir un gouvernement d'union.

Le Président israélien Reuven Rivlin a chargé le 25 septembre le chef du parti Likoud, Benyamin Netanyahou, de former la coalition gouvernementale à l’issue des législatives du 17 septembre.

La déclaration du Président a été diffusée en direct sur les chaînes de la télévision locale à l’issue de sa rencontre avec Benyamin Netanyahou et Benny Gantz, leader de l’alliance Bleu et Blanc.

«J’annonce que le Premier ministre Netanyahou a reçu un mandat de ma part bien qu’il ne possède pas les 61 voix nécessaires pour former une coalition. Ni Benyamin Netanyahou, ni Benny Gantz n’ont cette quantité de voix», a-t-il déclaré, soulignant pourtant que si le leader du Likoud avait été soutenu par 55 députés de la Knesset, son rival l’a été par 54.

Toutefois, a-t-il ajouté, 10 députés ayant soutenu Gantz ont déclaré qu’ils n’envisageaient pas de siéger au gouvernement.
Soulignant que le parti d’Avigdor Liberman, Israel Beytenou, a refusé de soutenir les deux candidats, le Président a estimé que Netanyahou semblait avoir plus de chances.

«J’espère que cette crise politique sera résolue et que le gouvernement sera formé», a-t-il encore déclaré.

Netanyahou veut un gouvernement d’union

Ayant accepté la proposition du Président, Netanyahou s’est exprimé en faveur de la formation d’un gouvernement d’union.

«Ce qu’il nous faut c’est un gouvernement d’union», a-t-il déclaré.

Désormais, Benyamin Netanyahou dispose de 28 jours pour former un gouvernement qui s’appuie sur 61 mandats. En cas de nécessité, il disposera de deux semaines supplémentaires.

Si au bout de ce délai il échoue à le faire, un autre parlementaire pourrait être chargé de former le gouvernement. En cas de nouvel échec, c’est la Knesset qui nommera le candidat.

Au cas où un troisième candidat connaîtrait un échec, la Knesset sera dissoute et de nouvelles élections seront organisées.

Benny Gantz oppose un niet

Pourtant, le rival de Benyamin Netanyahou a affirmé mercredi soir refuser de participer à un gouvernement dirigé par un Premier ministre menacé d'inculpation.

«Le parti Blanc et Bleu que je dirige n'acceptera pas de siéger dans un gouvernement dans lequel son chef est sous le coup d'un grave acte d'accusation», a-t-il déclaré sur sa page Facebook, cité par l'AFP.

Lire aussi:

La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Des sportifs américains aux JO s’en prennent aux athlètes russes après des défaites
Une ministre traite Asselineau et Philippot de «losers», ces derniers s’insurgent
Ce pays d’Afrique est le seul au monde à refuser catégoriquement la vaccination anti-Covid
Tags:
Benjamin Netanyahou, Israël, coalition, gouvernement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook