Ecoutez Radio Sputnik
    Union européenne

    De quel côté seraient les Européens en cas de conflit entre la Russie et les USA? Des réponses hétérogènes

    CC0 / Jai79
    International
    URL courte
    531953
    S'abonner

    Mené par le Conseil européen des relations internationales, un sondage rend compte des positions des Européens sur plusieurs thématiques internationales. Les résultats montrent que les citoyens de l’UE préféreraient rester neutres en cas de conflits.

    Le Conseil européen des relations internationales (ECFR) a réalisé un sondage auprès de 60.000 personnes de l’Union européenne.

    Le think tank leur a demandé en qui ils avaient le plus confiance entre les États-Unis et l’Union européenne (UE) dans le contexte de dégradation des relations que l’on connaît depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche.

    D’après les résultats de l’enquête, 41% des Français ne choisissent «aucun des deux». Cette tendance est plus forte en Grèce (58%) et légèrement inférieure en Italie (37%) en raison des relations compliquées que le pays entretient avec l’UE.

    Selon BFM TV, le choix des Français s’explique par le fait que leur pays est l’un des seuls de l’UE à être doté d’une armée conséquente et de l’arme nucléaire, qui lui permettent d’affirmer plus facilement son indépendance.

    Le sondage de l'ECFR fait également ressortir que les Européens ne croient plus au fait que les États-Unis puissent garantir leur sécurité. Les citoyens européens font désormais plus confiance à l'UE (45%) qu’aux États-Unis (9%), le reste ne faisant confiance à aucun des deux.

    Par ailleurs, il leur a également été demandé de choisir entre les États-Unis et la Russie en cas de conflit, et en moyenne près de 60% des sondés ont opté pour la neutralité. Toutefois, il ressort qu’une partie non négligeable des habitants de la Pologne (33%), du Danemark (28%) et de la République tchèque (23%) choisirait les États-Unis, quand la Slovaquie (20%), l’Autriche (6%) et la Grèce (7%) soutiendraient davantage la Russie.

    En votant pour la neutralité, les Européens semblent favoriser une politique d’apaisement des tensions.

    Les mêmes réponses ressortent quand il leur est demandé de choisir entre les États-Unis et la Chine: la majorité des sondés reste neutre, sauf en Pologne (24%), où la plupart des citoyens choisirait les États-Unis en cas de différend avec la Chine.

    Enfin, concernant l'accord sur le nucléaire iranien, 17% des Français, 16% des Allemands et 16% des Néerlandais sont contre son maintien, tandis que les autres Européens le soutiennent plus largement.

    Tags:
    Donald Trump, Conseil européen, sondage, conflit, Chine, Russie, États-Unis, France, Union européenne (UE)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik