International
URL courte
9218
S'abonner

L'Union européenne s'apprête à dépenser plusieurs millions d’euros supplémentaires pour les jets privés de ses hauts dirigeants. Cette décision va à l'encontre des considérations pour l’environnement que cette organisation met en relief.

L’Union européenne envisage d’accroître de 3,5 millions d'euros, soit 50%, son budget destiné aux déplacements en avions privés des hauts dirigeants, indique un document publié le 18 septembre dans le supplément au journal officiel de l’UE, Ted. Les fonds accordés à ce service pourraient ainsi connaître une hausse de 3,5 millions d’euros sur cinq ans, pour passer de 7,14 millions d’euros à 10,71 pour l'actuelle période qui court jusqu'en 2021, selon le document.

«L'analyse des dépenses au cours de la période déjà écoulée a permis de conclure que ce seuil ne serait pas suffisant pour couvrir les besoins des institutions européennes», précise l'Union européenne dans le document.

Le document concerne une «fourniture de services de transport avion-taxi à l'usage du président ou d'autres membres de la Commission européenne, pour la présidence du Parlement européen, pour le président du Conseil européen, pour le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et Politique de sécurité et de toute personne qui l'accompagne, principalement dans l'Union européenne.»

Cette décision semble paradoxale compte tenu des considérations pour l’environnement que cette organisation met en relief. Ainsi, Miguel Arias Cañete, commissaire européen au Climat et à l'Énergie, a déclaré le 23 septembre lors du sommet américain sur le climat à New York: «L’UE a une forte histoire à raconter — nous sommes des leaders climatiques». En outre, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a promis de réduire les émissions de CO2 de l’UE d’au moins 50% par rapport à leur niveau des années 90, d’ici 2030.

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Quelle a été la réaction de l’épouse de Benjamin Griveaux à la publication de ses vidéos X?
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Tags:
Ursula von der Leyen, Commission européenne, Miguel Arias Cañete, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook