International
URL courte
9616
S'abonner

Si la question du déménagement du siège de l’Onu des États-Unis dans un autre pays est soulevée, l’Iran votera en faveur de cette initiative, a lancé le Président Hassan Rohani lors de la conférence de presse marquant la fin de sa participation à la 74e Assemblée générale de l’Onu.

Le Président iranien, lors de la conférence de presse clôturant sa participation à la 74e Assemblée générale de l’Onu, a déclaré que si l’initiative de déménager le siège de l’Onu était officiellement proposée, son pays voterait pour.

«Téhéran votera pour un déménagement du siège de l’Onu des États-Unis dans un autre pays dans le cas d’une discussion de ce sujet», a affirmé Hassan Rohani.

De plus, il a indiqué que «les autorités iraniennes ne sont absolument pas intéressées par une visite aux États-Unis».

«Washington n'a pas le droit d'empêcher quelqu’un de participer aux événements de l'Onu, c'est une politique erronée», a ajouté le chef de gouvernement.

Auparavant, dans une interview au quotidien russe Kommersant, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a avancé l’idée qu’«il faudra apparemment poser la question sur comment faire avec le siège de l'Onu», faisant allusion au déménagement du siège de New York.

C’est le refus des visas à des membres de la délégation russe pour la 74e Assemblée générale des Nations unies par des États-Unis qui avait provoqué cette réaction du ministre russe.

En ce qui concerne la participation de l’Iran aux sessions de l’Onu, les autorités américaines ont limité le déplacement du Président iranien à New York pendant la 74e Assemblée générale de l'Onu. Rohani ne peut pas quitter le siège de l'Onu tout seul. En outre, le Président iranien a obtenu un permis spécial pour séjour à l’hôtel.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
L’Allemagne «préoccupée» par le sort de la société civile en Russie: Moscou répond
Sans commentaire: Moscou ne se prononce pas sur une supposée expulsion mutuelle de diplomates avec Paris
Tags:
Iran, ONU
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook