International
URL courte
6430
S'abonner

Le géant chinois des télécommunications Huawei a annoncé pouvoir se passer de composants américains pour ses stations de base 5G et lancer le mois prochain la production de ces dernières, selon Reuters.

Le chinois Huawei commencera la production de masse de stations de base 5G sans composants américains au mois d’octobre, rapporte Reuters en citant une déclaration du fondateur et PDG de la société, Ren Zhengfei, lors d’un forum.

«Nous avons effectué les tests en août et en septembre et à partir d’octobre, nous commencerons la production à grande échelle», a déclaré M.Ren cité par l’agence, ajoutant que Huawei commencerait par produire 5.000 stations de base 5G sans composants américains par mois. 

La production de l’année prochaine devrait atteindre 1,5 million d’unités, contre 600. 000 prévues pour cette année, y compris celles fabriquées avec des composants américains.

Attaque de Washington

L'administration américaine accuse Huawei de collaborer avec les militaires ainsi qu’avec les renseignements chinois et la soupçonne d'espionner ses clients. Les États-Unis tentent également de persuader certains pays de ne pas utiliser l'infrastructure et les équipements de Huawei pour passer aux normes de communication cellulaire 5G. La compagnie chinoise déclare que ces accusations sont infondées, politiquement motivées et vont à l'encontre des principes de la libre concurrence marchande.

En mai, le ministère du Commerce américain a inscrit Huawei sur liste noire, ce qui l'empêche d'acheter des composants et des technologies de producteurs américains. Huawei se trouve également sur la liste des compagnies avec lesquelles une collaboration avec des entreprises américaines sans licence spéciale est interdite. Par la suite, les États-Unis ont accordé à Huawei un délai l'autorisant à acquérir des produits américains pour entretenir les réseaux et les mises à jour des logiciels des téléphones actuels (le 19 août lors de la dernière autorisation, pour 90 jours).

Attitude de Paris

Toujours autorisé sur le marché français à l’inverse du marché américain, le groupe Huawei fait néanmoins face à des limitations imposées par le gouvernement, lequel a récemment fait voter une loi sur la sécurisation des réseaux mobiles. Celle-ci vise notamment à limiter l'emprise de Huawei sur la 5G. Le déploiement du réseau 5G débutera dès 2020.

Lire aussi:

Le Pr Raoult accusé de «faux témoignage» par l’AP-HP
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Cette escroquerie leur permet de voler près de 190.000 euros à Cdiscount
Tags:
composants, technologie 5G, Ren Zhengfei, Huawei
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook