Ecoutez Radio Sputnik
    Protesters react among tear gas fired by police in the Sha Tin district of Hong Kong on October 1, 2019, as the city observes the National Day holiday to mark the 70th anniversary of communist China's founding

    Hong Kong: Un manifestant blessé à la poitrine par un tir à balle réelle

    © AFP 2019 ISAAC LAWRENCE
    International
    URL courte
    12178
    S'abonner

    Une personne aurait été touchée par un tir à balle réelle de la police alors que des dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Hong Kong, cherchant à perturber le 70e anniversaire de la fondation de la Chine populaire.

    Un manifestant hongkongais a été blessé à la poitrine par un tir à balle réelle de la police lors lors de nouveaux affrontements entre protestataires et forces de l'ordre, relate l'AFP citant une source policière.

    «Un policier a tiré avec son arme à feu après avoir été attaqué et un manifestant a été touché à la poitrine aujourd'hui dans le quartier de Tsuen Wan», a indiqué la source sous couvert de l'anonymat. Le manifestant blessé a reçu de premiers soins sur place avant d'être évacué vers un hôpital.

    Malgré les interdictions de manifester émises par les autorités, des dizaines de milliers de manifestants sont descendus mardi 1er octobre dans les rues de Hong Kong. Ils ont ainsi répondu à l'appel pour une «journée de chagrin» visant à perturber le 70e anniversaire de la fondation de la Chine populaire.

    Le Parlement évacué

    Le Parlement de Hong Kong, le Conseil législatif, a annoncé une évacuation d'urgence sur fond de violents affrontements entre les manifestants et la police.

    «Le secrétariat du Conseil législatif (LegCo) a émis une alerte rouge à 17h55 aujourd'hui (1er octobre). Toutes les personnes sont priées de quitter les locaux de LegCo immédiatement et dans des conditions de sécurité», a déclaré le secrétariat du Conseil législatif dans un communiqué.

    Au cours des derniers mois, Hong Kong a été le théâtre de nombreuses manifestations contre un projet de loi sur les extraditions, qui faciliterait le transfert de suspects en Chine afin qu'ils y soient jugés.
    Devant la forte mobilisation, l'exécutif de Hong Kong a annoncé début septembre le retrait du projet de loi contesté, mais les manifestations se sont poursuivies, les manifestants exigeant une enquête sur les violences policières et la fin des poursuites judiciaires à l'encontre des participants aux rassemblements.

    Tags:
    police, balles, tir, manifestation, Hong Kong
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik