International
URL courte
141
S'abonner

Le Président américain reproche à la presse d'avoir essayé de «vendre l'idée» selon laquelle il voulait protéger la frontière des États-Unis du Mexique avec des fossés remplis d'animaux dangereux.

Donald Trump a contesté mercredi des informations du New York Times selon lesquelles il aurait envisagé de créer des tranchées remplies d'alligators pour empêcher les migrants de traverser la frontière séparant le Mexique et les États-Unis.

«Le presse essaye de vendre l'idée selon laquelle je voulais un fossé rempli d'alligators et de serpents avec des barrières électriques et des pics pointus à la frontière sud», a tweeté le Président américain.

 «Je suis peut-être dur sur la sécurité aux frontières, mais pas à ce point. La presse est devenue folle. Fake News!» a-t-il ajouté.

Le locataire de la Maison Blanche réagissait à un long article du New York Times évoquant sa frustration dans la lutte contre l'immigration clandestine, rapporte l'AFP.

Selon le quotidien, il aurait en particulier évoqué, lors d'échanges avec son équipe, la possibilité de tirer dans les jambes des migrants tentant de traverser la frontière mythique pour rejoindre les États-Unis.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Couvre-feu à 21h: le bois de Boulogne, un no man’s land – vidéo
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
président, frontière, Mexique, mur, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook