Ecoutez Radio Sputnik

    Selon un député américain, Trump «a violé son serment de Président»

    © AP Photo / Andrew Harnik
    International
    URL courte
    7414
    S'abonner

    Tandis que Donald Trump a ouvertement demandé à la Chine devant les journalistes de lancer une enquête sur Joe Biden, son rival politique, le président de la commission du renseignement de la Chambre des représentants des États-Unis l’a considéré comme une «violation de son serment de Président».

    Quand il a quitté la Maison-Blanche ce jeudi 3 octobre, Donald Trump a déclaré ouvertement aux journalistes présents sur place qu’il invitait l'Ukraine et la Chine à enquêter sur son adversaire démocrate Joe Biden.

    «Et au fait, de la même manière, la Chine devrait ouvrir une enquête sur les Biden. Parce que ce qui s'est passé en Chine est juste aussi mal que ce qui s'est passé en Ukraine», a-t-il lancé.

    Ces propos ont été considérés par Adam Schiff, le président démocrate de la commission du renseignement de la Chambre des représentants des États-Unis, comme une violation de son serment de Président.

    «Le fait que le Président états-unien encourage un État étranger à intervenir afin d’aider sa campagne présidentielle en enquêtant sur son adversaire politique est une violation fondamentale du serment de Président», a-t-il affirmé, cité par Reuters.

    En outre, de pareilles demandes au Président ukrainien d’enquêter sur Joe Biden et ses activités en Ukraine ont déjà coûté à Donald Trump une procédure de destitution lancée à son encontre.

    Affaire autour de l’enquête sur Joe Biden

    Les Démocrates, par la bouche d'Adam Schiff, président de la puissante commission du renseignement de la Chambre des représentants, ont dénoncé une «extorsion». Lors de son entretien téléphonique avec Volodymyr Zelensky, M.Trump a exercé selon eux une pression sur Kiev en liant implicitement l'enquête sur Joe Biden au déblocage d'une aide financière américaine.

    Les Républicains accusent en effet l'ancien vice-Président Joe Biden d'avoir fait pression sur un procureur ukrainien qui enquêtait sur son fils Hunter, membre du conseil d'administration d'un groupe gazier ukrainien et accusé de corruption.

    Tags:
    Ukraine, Chine, Joe Biden, serment, politique, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik