Ecoutez Radio Sputnik
    Production pétrolière en Iran

    Téhéran poursuivra ses exportations pétrolières «par tous les moyens possibles»

    © AP Photo / Raheb Homavandi
    International
    URL courte
    8495
    S'abonner

    Le ministre iranien du Pétrole a promis que son pays ne céderait pas «aux pressions américaines» et continuerait à exporter du brut en dépit des sanctions.

    L’Iran utilisera tous les moyens disponibles pour exporter son brut, a promis le ministre iranien du Pétrole Bijan Zangeneh, cité sur le site ministériel.

    «Nous allons utiliser tous les moyens possibles afin d’exporter notre pétrole et nous n’allons pas céder aux pressions américaines car exporter du brut est un droit légitime de l’Iran», a déclaré le ministre.

    Toujours selon lui, Téhéran souhaite entretenir des relations amicales avec les pays voisins.

    «Nous voulons être amis avec tous les pays de la région. Notre ennemi commun est à l’extérieur du Moyen-Orient», a insisté M.Zangeneh.

    Il s’est également déclaré prêt à s’entretenir avec le ministre saoudien du Pétrole, ajoutant qu’il le ferait «sans problème».

    L’Iran face aux sanctions US

    Suite au rétablissement des sanctions états-uniennes visant la République islamique, ses exportations de brut ont connu une chute brutale. En réponse, Téhéran a annoncé l’abandon de certains de ses engagements inscrits dans l’accord sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015.

    En juillet dernier, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif avait déclaré que son pays continuerait à exporter du pétrole «en toute circonstance».

    D’ici 2021, l’Iran compte mettre en place un nouvel oléoduc qui lui permettra de faire transiter son pétrole par voie terrestre en contournant le détroit d’Ormuz.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Pour Merkel, Poutine est le «vainqueur» du sommet Normandie à Paris
    Tags:
    accord de Vienne sur le nucléaire iranien (2015), Bijan Namdar Zangeneh, sanctions, exportations, pétrole, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik