International
URL courte
3210
S'abonner

Les défenseurs de la cause animale appellent à mieux protéger les océans des déchets après la découverte d’une tortue morte qui avait plus de 100 morceaux de plastique dans ses intestins.

Le centre Gumbo Lumbo de Boca Raton, en Floride, a partagé sur sa page Facebook une photo d’une jeune tortue qui a péri après avoir avalé une centaine de morceaux de plastique dans l’océan.

«C’est la saison des éclosions à Gumbo Limbo, et de minuscules tortues sur la côte ont besoin de notre aide. Malheureusement, tous les petits ne survivent pas. 100% de ceux qui n’ont pas réussi à rejoindre la mer avaient du plastique dans leur système intestinal», racontent les spécialistes du centre.

Bien que la tortue ait été retrouvée toujours vivante, il était déjà trop tard quand les soigneurs l’ont prise en charge. Au total, 104 morceaux de plastique ont été découverts dans son estomac au cours de l’autopsie.

Plastique qui tue

C’est du fait de la présence de déchets dans leur estomac que les jeunes tortues ont le sentiment d’avoir le ventre plein et oublient de s’alimenter jusqu'à en mourir, expliquent les militants de la cause animale.

«C’est un triste rappel que nous devons tous œuvrer pour garder nos océans sans plastiques», insistent-ils.

Selon les estimations du Fonds mondial pour la nature (WWF), plus de 8,8 millions de tonnes de plastique sont jetées chaque année dans les mers et océans, dont 270.000 tonnes flotteraient dans les eaux internationales.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
États-Unis, pollution, écologie, Floride, tortues, plastique, WWF
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook