Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan (archive photo)

    Les USA ont donné leur aval à une offensive turque dans le nord de la Syrie

    © AP Photo / Presidency Press Service
    International
    URL courte
    10422
    S'abonner

    La Maison-Blanche a fait savoir que Trump avait validé l’intervention turque dans le nord de la Syrie, ajoutant qu’Ankara prendra en charge tous les terroristes de Daech* capturés au cours des deux dernières années. Quant aux États-Unis, ils ne participeront pas à l’opération.

    Les Forces armées états-uniennes ne prendront pas part à l'opération militaire turque qu’Ankara lance dans le nord de la Syrie, informe la déclaration extraordinaire de la Maison-Blanche émise dans la soirée du 6 septembre à la suite de la conversation téléphonique entre Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan.

    «La Turquie poursuivra bientôt son opération prévue dans le nord de la Syrie», indique le communiqué. «Les forces américaines, après avoir vaincu le "califat" territorial de l'État islamique, ne seront plus dans les environs immédiats.»

    La Turquie sera ainsi responsable des terroristes de Daech* capturés dans cette zone pendant ces deux dernières années, a fait savoir dimanche soir la porte-parole de la Maison-Blanche, Stephanie Grisham.

    La Turquie envoie des renforts militaires à la frontière avec la Syrie:

    Opération turque dans le nord de la Syrie

    Samedi 5 octobre, le Président Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’«aujourd’hui ou demain», Ankara pourrait décider de lancer une nouvelle opération militaire dans les airs ainsi que sur terre, sur la rive est de l'Euphrate. Selon le chef de l’État turc, cette opération aura pour but le nettoyage du territoire syrien voisin de la Turquie des Unités de protection du peuple, la création d’une zone tampon et l’installation des réfugiés syriens qui se trouvent en Turquie. Quelques heures après cette annonce, la Turquie a commencé à rassembler de l’équipement et du personnel militaire supplémentaires à sa frontière, près de la ville d’Akçakale, comme l’a fait savoir la télévision d’État turque.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    Euphrate, Syrie, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik