International
URL courte
29989
S'abonner

La ministre des Armées Florence Parly a mis lundi en garde contre une éventuelle «manœuvre de diversion» en Syrie qui pourrait profiter aux djihadistes de Daech*.

Il ne faudrait pas que le retrait américain de Syrie et une éventuelle offensive turque dans le nord-est du pays constituent une «manœuvre de diversion» à même de renforcer Daech*, a déclaré la ministre française des Armées Florence Parly.

«Nous allons être extrêmement attentifs à ce que ce désengagement des États-Unis qui est annoncé ainsi qu'une éventuelle offensive de la Turquie ne créent pas de manoeuvre de diversion dangereuse de l'objectif que nous poursuivons tous - la lutte contre Daech*», a indiqué Mme Parly en marge d'un déplacement à Valenciennes (Nord), citée par Reuters.

Elle a appelé à être «extrêmement vigilant» pour qu'une manoeuvre de ce type ne puisse «renforcer Daech* plutôt que l'affaiblir et l'éradiquer».

Début de retrait de l'armée US

Plus tôt dans la journée, les militaires américains présents dans le nord de la Syrie ont entamé leur retrait de secteurs proches de la frontière turque, ouvrant la voie à une offensive militaire d'Ankara contre les forces kurdes pourtant soutenues par Washington dans la lutte antiterroriste.

Le Président Donald Trump a justifié cette décision en expliquant vouloir laisser aux Turcs et Kurdes le soin de «résoudre la situation» par eux-mêmes. Pour sa part, Recep Tayyip Erdogan a averti que l'offensive turque pourrait désormais être lancée «sans prévenir».

Paris a appelé Ankara à la retenue et plaidé pour que la détention des djihadistes étrangers dans les camps du nord-est syrien sous contrôle kurde reste «sûre».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Frappes israéliennes en Syrie: «un comportement d’État voyou»
Tags:
offensive, lutte antiterroriste, Syrie, France, Florence Parly, Daech
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook