International
URL courte
212447
S'abonner

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montrerait la frappe que l'aviation turque aurait porté contre un convoi à la frontière syro-irakienne.

Une séquence vidéo montrant la frappe turque présumée, à la frontière syro-irakienne, contre un convoi d'aide humanitaire destinée aux Kurdes, a été postée sur les réseaux sociaux.

L'aviation turque aurait mené son opération près de la ville frontalière syrienne de Semelka.

Selon la chaîne de télévision syrienne Al-Ikhbariya, les avions auraient attaqué le quartier général des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans la province de Hassaké. D'autres médias supposent que la frappe a visé les Unités de protection du peuple kurde (YPG).

La chaîne de télévision kurde Rudaw rapporte que les États-Unis envoyaient une aide matérielle et technique du Kurdistan irakien en Syrie via le poste de contrôle de Semelka. Un convoi comprenant 70 camions est passé par ce poste d'après Rudaw.

Est-ce l'opération annoncée par la Turquie?

Le Président turc Erdogan a déclaré le 5 octobre qu'Ankara pourraient bientôt lancer une nouvelle opération militaire à l'est de l'Euphrate pour nettoyer les régions syriennes voisines de la Turquie des Unités de protection du peuple (YPG), créer une zone tampon et installer les réfugiés syriens hébergés actuellement en Turquie. Les États-Unis ont refusé de se joindre à cette opération turque et ont commencé à retirer leurs troupes de la Syrie.

Selon la télévision turque, quelques heures après l'annonce faite par M.Erdogan, la Turquie a commencé à rassembler des effectifs et des équipements supplémentaires à sa frontière, près de la ville d’Akçakale. Le 7 octobre, les soldats américains déployés dans le nord de la Syrie ont commencé à quitter les secteurs proches de la frontière turque.

Lire aussi:

Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Tags:
Turquie, Irak, Syrie, Unités de protection populaire kurdes (YPG)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook