Ecoutez Radio Sputnik
    Inga Ioumacheva, députée à la Douma russe

    Un agent du FBI propose un rendez-vous «informel» à une députée russe lors d’un interrogatoire

    © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    468113
    S'abonner

    Un agent du FBI américain a interrogé pendant une heure une parlementaire russe arrivée à New York pour un forum international avant de lui proposer de s’entretenir dans un cadre privé, a annoncé l’ambassadeur de Russie aux États-Unis. Le FBI ne commente pas la situation que le Kremlin juge inacceptable.

    La députée à la Douma (chambre basse du parlement russe) Inga Ioumacheva, arrivée à New York pour le forum russo-américain Dialogue Fort Ross, a été interrogée par un agent du FBI qui lui a ensuite proposé de poursuivre cet entretien dans un café, a annoncé l’ambassadeur de Russie aux États-Unis, Anatoli Antonov.

    «Elle a été interpellée à l’aéroport de New York. On l’a invité dans une salle privée où un agent du FBI, qui s’est présenté, l’a interrogé pendant une heure. Qui plus est, elle s’est vu proposer de rencontrer l’agent dans un cadre informel pour poursuivre leur discussion», a indiqué l’ambassadeur.

    En plus, les questions posées par l’agent américain étaient «non acceptables, vagues et incompréhensibles» pour Mme Ioumacheva, membre du comité parlementaire russe pour les affaires internationales, a-t-il ajouté.

    Selon le diplomate, l’ambassade russe a envoyé une note de protestation au Département d’État américain et espère obtenir des explications à propos de cette tentative de «sonder le terrain» en abordant ainsi une députée russe.

    M.Antonov a en outre déclaré avoir demandé à ses collègues du consulat général de Russie à New York d’escorter Mme Ioumacheva jusqu’à son avion pendant son voyage de retour.

    Réactions des milieux politiques à Moscou

    L’incident a provoqué une vive réaction dans les milieux politiques russes.

    Le journaliste Alexeï Pouchkov, chef d’une commission du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement), a proposé de suspendre les visites des délégations russes aux États-Unis en réaction à ce nouvel «acte arbitraire».

    Le Parti communiste de Russie a même appelé le Comité d’enquête national à intenter des poursuites et assigner à résidence l’acteur et ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger, en visite à Saint-Pétersbourg, pour l’empêcher de quitter la Russie.

    En revanche, le président du comité de la Douma pour les affaires internationales, Léonide Sloutski, s’est prononcé contre l’idée de suspendre les visites des députés russes aux États-Unis en réaction aux provocations.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié l’interrogatoire d’Inga Ioumacheva à New York de nouveau geste hostile:

    «Nous protestons résolument contre les actions des autorités états-uniennes à l’égard de la députée à la Douma, Inga Ioumacheva, qui a été […] soumise à un interrogatoire par des agents du FBI le 5 octobre à l’aéroport de New York. C’est un nouvel acte d’hostilité contre la Russie et ses représentants, destiné à nuire aux relations russo-américaines».

    Le Kremlin a considéré la situation comme «préoccupante» et «inadmissible», selon le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov:

    «Ce sont des informations très alarmantes qui nous préoccupent beaucoup. Nous considérons de telles actions concernant un parlementaire russe comme inadmissibles».

    Le FBI et le département d’État américain gardent le silence

    Le FBI a pour sa part refusé de commenter l’interrogatoire de la parlementaire russe par ses agents.

    «Nous n’avons pas de commentaires, nous vous conseillons de vous adresser au département d’État», a déclaré le service de presse de l’agence.

    Sputnik n’a pas encore réussi à obtenir un commentaire du département d’État à ce sujet.

    Forum sur les valeurs communes vs propagande antirusse

    Mme Ioumacheva s’est rendue aux États-Unis pour assister au forum Dialogue Fort Ross le 6 octobre à San Francisco.

    «Quand on arrive à une conférence du forum Dialogue Fort Ross consacré à l’histoire commune et aux valeurs des grands peuples de Russie et des États-Unis, on ne s’attend pas le moins du monde d’être accueilli par un officier qui t’invite dans une salle privée et t’interroge pendant une heure», a avoué la parlementaire à la chaîne de télévision Rossiya 24 après son retour à Moscou ce mardi 8 octobre.

    Refus de visas américains pour des parlementaires et diplomates russes

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, avait précédemment annoncé que plusieurs diplomates russes n’avaient pas pu assister au forum Dialogue Fort Ross en raison du refus des États-Unis de leur délivrer des visas.

    Les autorités américaines avaient également refusé d’accorder des visas à un tiers des membres de la délégation russe qui devaient assister à une conférence sur le désarmement lors de la 74e session de l’Assemblée générale de l’Onu fin septembre à New York.

    Tags:
    Inga Ioumacheva, Léonid Sloutski, Dmitri Peskov, ministère russe des Affaires étrangères, Alexeï Pouchkov, interrogatoire, interpellation, Douma d'État, parlementaires, Russie, États-Unis, New York, FBI
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik