Ecoutez Radio Sputnik
    Des policiers sur les lieux de la fusillade à Halle

    Fusillade près d'une synagogue de Halle: le parquet antiterroriste saisi

    © AFP 2019 DPA / SEBASTIAN WILLNOW
    International
    URL courte
    6125
    S'abonner

    À la suite de la fusillade qui a eu lieu ce mercredi près d'une synagogue de Halle, en Allemagne, et fait au moins deux morts, le parquet antiterroriste du pays s'est saisi de l'enquête, écrit l’AFP.

    Le parquet antiterroriste allemand a indiqué s'être saisi de l'enquête sur la fusillade survenue mercredi après-midi à Halle, lors de laquelle au moins deux personnes sont mortes.

    Cette juridiction a justifié auprès de l'AFP cette démarche par «l'importance particulière de l'affaire» qui concerne des «crimes violents affectant la sécurité intérieure de la République fédérale d'Allemagne».

    La fusillade est survenue dans le quartier Paulus, le jour de la fête juive de Yom Kippour, un événement majeur du calendrier hébraïque. Les tireurs ont tenté, en milieu de journée, de pénétrer dans la synagogue où étaient réunies de «70 à 80 personnes», mais la porte d'entrée a «résisté à l'attaque», a indiqué le président de la communauté juive de Halle, Max Privorotzki, cité par l’AFP.

    Selon des témoins, les assaillants étaient vêtus d’une tenue de combat et cagoulés. Par la suite, la police a précisé que les auteurs présumés s’étaient enfuis à bord d'un véhicule et que deux personnes avaient été tuées. Vers 14h, il a été annoncé qu'une personne en lien avec la fusillade avait été arrêtée. Les médecins font également état de deux blessés graves.

    Lire aussi:

    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    La France va expérimenter dès 2020 une «monnaie centrale digitale»
    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    Tags:
    fusillade, synagogue, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik