Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau allemand

    Allemagne: l’assaillant aurait installé un engin explosif improvisé près de la synagogue

    CC0 / tvjoern
    International
    URL courte
    355
    S'abonner

    L’auteur présumé de la fusillade qui a eu lieu en Allemagne a installé un engin explosif improvisé près de la synagogue dans laquelle il a tenté de pénétrer, relate l’agence de presse allemande dpa en se référant aux déclarations des forces de l’ordre.

    Selon l’agence de presse allemande dpa, qui a interrogé ses sources au sein des forces de l’ordre, l’homme accusé de l’attaque contre une synagogue à Halle, en Allemagne, avait installé un engin explosif improvisé près de la synagogue plus tôt dans la journée. Ensuite, il a essayé de pénétrer dans le bâtiment.

    Qui plus est, l’agresseur a diffusé son passage à l’acte en direct sur la plateforme Twitch, fait savoir The Independent. S’exprimant en anglais, l'homme s'est déclaré négationniste.

    Le président de la communauté, Max Privorozki, a pour sa part confirmé que les portes ont encaissé l’attaque. Les personnes qui se trouvaient à l’intérieur ont observé la tentative au moyen d’une caméra de surveillance, précise le quotidien Stuttgarter Zeitung.

    Vers 14h, il a été annoncé qu'une personne en lien avec la fusillade avait été arrêtée. Les médecins font également état de deux blessés graves.

    Auparavant, il avait été supposé que deux personnes auraient été impliquées dans l’attaque. Toutefois, plus tard, l’agence dpa, en se référant aux déclarations de ses sources, a fait savoir qu’il n’y avait eu qu’un seul tireur derrière la fusillade de ce mercredi 9 octobre à Halle.

    Le parquet antiterroriste saisi

    Le parquet antiterroriste allemand a indiqué s'être saisi de l'enquête sur la fusillade. Cette juridiction a justifié auprès de l'AFP cette démarche par «l'importance particulière de l'affaire» qui concerne des «crimes violents affectant la sécurité intérieure de la République fédérale d'Allemagne».

    Tags:
    Juifs, synagogue, Allemagne, attaque, police
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik