Ecoutez Radio Sputnik
    Étoile de David sur la synagogue de la communauté juive à Halle,  en Allemagne

    «Les juifs allemands et européens plus généralement se sentent de moins en moins en sécurité»

    © AFP 2019 JAN WOITAS
    International
    URL courte
    181519
    S'abonner

    L'attentat meurtrier commis mercredi 9 octobre pendant la fête de Yom Kippour, événement majeur du calendrier hébraïque, près d'une synagogue dans la ville allemande de Halle, a ravivé les craintes au sein des communautés juives d'Allemagne et du monde entier. Sputnik a abordé le sujet avec des spécialistes.

    L’auteur de l'attentat meurtrier du 9 octobre près d'une synagogue de Halle en Allemagne a filmé et diffusé en direct son attaque qui a fait deux morts. Au début de la vidéo de 35 minutes, l’homme s'exprime en anglais au volant d’une voiture et tient des propos négationnistes et antisémites.

    Les analystes tirent la sonnette d'alarme

    Les auteurs d’attentats semblent aujourd’hui plus violents et beaucoup mieux préparés que par le passé, constate dans un entretien accordé à Sputnik Gunther Jikeli, historien à l'Institut pour l'étude de l'antisémitisme contemporain à l'Université d'Indiana.

    «Cette attaque montre que plus de sécurité est nécessaire pour protéger les communautés juives. […] Cette violence extrême à Yom Kippour envoie un message effrayant aux juifs d'Allemagne et du monde entier», a-t-il prévenu.

    De son côté, Efraim Zuroff, historien de l'Holocauste, chasseur de nazis et directeur du bureau pour l'Israël et les Affaires de l'Europe de l'Est du Centre Simon Wiesenthal, rappelle que le gouvernement allemand a longtemps assuré la sécurité de toutes les institutions juives du pays, dépêchant des policiers armés pour les protéger.

    Selon lui, la question est de savoir ce qui a mal tourné à Halle et pourquoi les personnes proches de la synagogue se sont retrouvées exposées à la violence.

    «Il est tout aussi important de connaître l'identité des tueurs afin de définir leurs motivations. […] Il est également nécessaire d'accorder plus d'attention aux réseaux sociaux pour mettre fin au discours de haine et mettre fin à l'incitation à la violence», a-t-il relevé, insistant sur la nécessité de lutter contre l'antisémitisme et la xénophobie en Europe.

    Les Juifs sont en danger en Europe

    «Toujours est-il que les Juifs allemands et européens plus généralement se sentent de moins en moins en sécurité», constate le journaliste Cnaan Liphshiz, correspondant en Europe de la Jewish Telegraphic Agency, ajoutant que l'atmosphère de violence antisémite pousse les juifs européens à fuir le continent.

    Edy Cohen, chercheur à l'Université Bar-Ilan, en Israël, estime pour sa part que «la sécurité des [communautés] juives en Allemagne est très insuffisante».

    «L'Allemagne, en particulier les Allemands qui ont tué six millions de juifs doivent leur garantir la sécurité totale dans leur pays», a déclaré l’Israélien, évoquant le génocide des Juifs européens commis par l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale.

    On sait que les Juifs sont en danger en Europe, rappelle M.Cohen.

    «Nous le savons, mais c'est choquant de toute façon, surtout en cette journée si spéciale pour les juifs [Yom Kippour, ndlr]», a-t-il résumé, soulignant que la sécurité des synagogues devait être très stricte en Allemagne.

    L'auteur de l'attentat du 9 octobre près d'une synagogue de Halle en Allemagne a diffusé en direct son attaque qui a fait deux morts. Il a lui-même filmé la fusillade à l’aide d’une caméra fixée sur sa tête. Le crime a été perpétré le jour de la fête juive de Yom Kippour. 70 à 80 personnes se trouvaient à l’intérieur de la synagogue où l'assaillant a tenté de pénétrer, mais la porte d'entrée a résisté. Le Spiegel a livré des informations sur l'identité du tireur: il s'agirait d'un Allemand de 27 ans, Stephan B., originaire de Saxe-Anhalt.

    Tags:
    xénophobie, antisémitisme, attentat, Europe, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik