Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Pour Damas, le Président turc est un «homme déconnecté de la réalité»

    © REUTERS / Wolfgang Rattay
    International
    URL courte
    Opération turque dans le nord-est de la Syrie (121)
    123810
    S'abonner

    La diplomatie syrienne n’a pas apprécié les propos de Recep Tayyip Erdogan selon lesquels l’un de objectifs de l’opération Source de Paix était de libérer «le peuple de la région des griffes des terroristes». Or pour Damas, le rôle de protecteur du peuple syrien revient exclusivement à l’armée du pays.

    Les récentes déclarations du Président turc témoignent du fait que c’est «un homme déconnecté de la réalité», a indiqué à l’agence de presse officielle syrienne Sana un représentant du ministère syrien des Affaires étrangères.

    «Erdogan parle de sa peur pour le peuple syrien et de sa protection tout en attaquant des civils dans le nord de la Syrie sous prétexte de lutter contre le terrorisme».

    Selon la source de Sana, «le régime d'Erdogan» se cache derrière «des slogans humanitaires tandis qu’il est éloigné d'eux et responsable de massacres».

    La diplomatie syrienne signale également que la Syrie «fera face à l'agression turque sous toutes ses formes à travers le pays, en utilisant tous les moyens légaux». Elle souligne en outre que «la tâche de protéger le peuple syrien appartient à l'armée arabe syrienne, à l'État syrien et à personne d'autre».

    L’offensive turque

    La Turquie a lancé mercredi 9 octobre une offensive aérienne et terrestre contre les milices kurdes dans le nord-est de la Syrie, baptisée Source de paix. Selon le Président turc, l’opération doit permettre de «créer une zone de sécurité qui permettra le retour des réfugiés syriens» que la Turquie a accueillis sur son territoire.

    Selon Recep Tayyip Erdogan, l’objectif de l’opération est conserver «l'intégrité territoriale de la Syrie» et libérer «le peuple de la région des griffes des terroristes».

    Dossier:
    Opération turque dans le nord-est de la Syrie (121)
    Tags:
    Recep Tayyip Erdogan, Syrie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik