Ecoutez Radio Sputnik
    Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed

    Le prix Nobel de la paix décerné au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed

    © AFP 2019 MICHAEL TEWELDE
    International
    URL courte
    4169
    S'abonner

    Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, est récompensé du prix Nobel de la paix «pour son initiative décisive pour résoudre le conflit frontalier avec l'Érythrée».

    Le prix Nobel de la paix a été attribué au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed ce vendredi 11 octobre. L’artisan d'une réconciliation spectaculaire de son pays avec l'Érythrée, il comptait parmi les favoris.

    Il succède au gynécologue congolais Denis Mukwege et à Yazidie Nadia Murad, récompensés conjointement en 2018 pour leur combat contre les violences sexuelles.

    Selon les sites de paris en ligne, le Premier ministre éthiopien, le chef indien Raoni Metuktine et Greta Thunberg faisaient figure de favoris pour le prix Nobel de la paix 2019.

    M. Abiy est récompensé «pour ses efforts en vue d'arriver à la paix et en faveur de la coopération internationale, en particulier pour son initiative déterminante visant à résoudre le conflit frontalier avec l'Érythrée», a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen.

    Le prix vise également à «reconnaître tous les acteurs œuvrant à la paix et la réconciliation en Éthiopie et dans les régions d'Afrique de l'Est et du Nord-Est», a-t-elle ajouté. En outre, le comité norvégien a souligné le rôle du Président érythréen Issaias Afeworki.

    «La paix ne découle pas des actions d'un seul acteur. Lorsque le Premier ministre Abiy a tendu sa main, le président Afwerki l'a saisie et a contribué à formaliser le processus de paix entre les deux pays».

    L'Éthiopie est «fière en tant que pays» de ce prix Nobel de la paix décerné à son Premier ministre réformateur Abiy Ahmed, a réagi le bureau du Premier ministre, cité par l’AFP.

    «Nous sommes fiers en tant que nation», s'est réjoui le bureau de M. Abiy sur Twitter, publiant sur le réseau social un communiqué estimant que ce prix est la «reconnaissance» du travail du Premier ministre pour «l'unité, la coopération et la coexistence».

    Depuis qu'il a pris les rênes du deuxième pays le plus peuplé d'Afrique en avril 2018, Abiy Ahmad, âgé de 43 ans, a secoué jusque dans ses fondations un régime ankylosé par plus de 25 ans d'exercice autoritaire du pouvoir et a pesé sur les dynamiques de la Corne de l'Afrique.

    Six mois à peine après son investiture, il a conclu la paix avec son voisin érythréen, fait relâcher des milliers de dissidents, s'est publiquement excusé des violences des forces de sécurité et a accueilli à bras ouverts les membres de groupes exilés qualifiés de «terroristes» par ses prédécesseurs.

    Lire aussi:

    Ils font une découverte macabre à l’intérieur d’un crocodile de 4 mètres
    Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
    Les tweets «abjects» de l’époux de la préfète du Puy-de-Dôme ne sont pas passés inaperçus
    Des affrontements entre pompiers et CRS filmés le 5 décembre à Lille - vidéo
    Tags:
    Greta Thunberg, Oslo, premier ministre, Ethiopie, prix Nobel
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik