International
URL courte
5316
S'abonner

Une explosion s’est produite vendredi 11 octobre près d'un avant-poste militaire des États-Unis, non loin de la ville de Kobané, dans le nord de la Syrie, écrit Reuters se référant à un responsable américain.

S’exprimant sous le couvert de l'anonymat, un responsable américain a indiqué à Reuters qu’une déflagration avait eu lieu ce vendredi à proximité d’un avant-poste militaire des États-Unis, dans le gouvernorat syrien d’Alep, près de la ville de Kobané.

Selon la source, aucun militaire américain n’a été blessé.

À son tour, une source d’Associated Press parle d’un projectile qui a atterri près de l'avant-poste. Elle ne précise toutefois pas qui l'a tiré et si des militaires américains ont été blessés.

L'agence de presse kurde Hawar rapporte qu'il s'agit d'un obus d'artillerie. Le média a en outre indiqué que des avions de combat américains avaient survolé la base immédiatement après.

Bien qu’il ne soit pas clair pour le moment de savoir qui a lancé le projectile en question, cet incident s’est produit alors que l’armée turque poursuit son offensive contre les Kurdes dans le nord-est de la Syrie.

Malgré les menaces de Donald Trump qui a récemment promis de «frapper la Turquie très fortement d’un point de vue financier et avec des sanctions» si Ankara «ne joue pas selon les règles», le Président turc a martelé ce vendredi que son pays n’arrêterait pas l’opération Source de paix qui a pour but, selon lui, de nettoyer l'ouest et l'est de l'Euphrate des organisations terroristes et d’assurer la sécurité des frontières turques.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent près du port de Beyrouth, des morts et blessés - vidéos
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Menacé, cet homme s’est caché dans un bois pendant cinq ans avant d’être retrouvé par la police
Tags:
explosion, militaires américains, Syrie, États-Unis, Kobané
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook