International
URL courte
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)
9234
S'abonner

Le ministre libanais des Affaires étrangères, Gebran Bassil, a appelé les pays membres de la Ligue arabe à pleinement rétablir l’adhésion de la Syrie à cette organisation. L’Algérie et l’Irak ont soutenu l’initiative.

Sur fond d’offensive turque en Syrie, cette dernière devrait réintégrer la Ligue arabe, dont elle a été suspendue en 2011, a proposé le ministre libanais des Affaires étrangères Gebran Bassil le 12 octobre.

«Le moment où la Syrie doit faire son retour dans la Ligue arabe n’est-il pas venu, ou nous devons attendre la permission de la part de quelqu’un d’autre?», s’est posé la question le ministre à l’ouverture d’une réunion d’urgence de l’organisation à cause de l’opération militaire turc sur le sol syrien.

Selon lui, le retour de la Syrie dans la Ligue devrait être «la réponse arabe à l’agression turque».

L’Irak et l’Algérie se sont prononcés en faveur de cette initiative.

Suspension de la Syrie

La Syrie avait été suspendue de la Ligue arabe en novembre 2011 en raison des affrontements des forces gouvernementales avec l'opposition armée. Plusieurs pays arabes avaient alors rappelé leurs ambassadeurs en poste à Damas. Les autorités syriennes avaient ensuite annoncé qu'elles rejetaient la décision des chefs de diplomatie arabes et avaient qualifié leur suspension d'illégale.

La question du retour de la Syrie au sein de l’organisation est régulièrement évoquée depuis environ un an, surtout depuis le moment où plusieurs représentations diplomatiques arabes ont rouvert leurs portes dans le pays.

Source de paix lancée en Syrie

Le 9 octobre, la Turquie a commencé une opération militaire contre les milices kurdes dans le nord-est de la Syrie, baptisée Source de paix. Selon le Président turc, l’opération a pour but de «créer une zone de sécurité qui permettra le retour des réfugiés syriens» que la Turquie a accueillis sur son territoire.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) contrôlent une grande partie du territoire qui était dominé auparavant par Daech* et retiennent des milliers de djihadistes et des dizaines de milliers de leurs proches qui sont en détention. Plusieurs pays et organisations internationales ont condamné l’opération turque. Ainsi, l’UE a exigé l'arrêt des opérations.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)

Lire aussi:

L'explosion à Beyrouth a engendré un cratère de 43 mètres de profondeur - images
Le Pentagone explique le redéploiement de ses troupes en Europe
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
adhésion, Ligue arabe, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook