Ecoutez Radio Sputnik
    Istanbul

    Les terroristes doivent être jugés dans leur pays d’origine, insistent des députés turcs

    CC0 / chengtzf
    International
    URL courte
    111314
    S'abonner

    Selon des députés turcs, les terroristes doivent être renvoyés dans leur pays d’origine et y être présentés devant la justice.

    Les terroristes doivent être renvoyés dans leur pays et être présentés devant la justice, a déclaré Selami Altinok, membre du parlement turc, lors de la troisième Conférence des présidents de parlement sur la lutte contre le terrorisme et le renforcement de la coopération régionale qui se déroule à Istanbul le 12 octobre. Des délégations de l’Afghanistan, de la Chine, du Pakistan, de la Russie et de la Turquie y prennent part.

    Le député a indiqué que les pays européens avaient souvent tort à propos de ce processus et cherchaient à se débarrasser de leurs responsabilités.

    «La Turquie a toujours lutté contre le terrorisme dans les limites du cadre juridique et le fera dans l'avenir», a ajouté le parlementaire, soulignant qu'il s'agissait en particulier de terroristes qui reviendraient de Syrie.

    En outre, un autre député turc, Akif Çagatay, a attiré l'attention sur l'absence de mesures de sécurité appropriées dans de nombreuses régions après les attentats terroristes.

    «Certains de nos amis européens ne comprennent pas toujours cette chose évidente, ils répondent assez lentement à l'alerte terroriste», a déclaré Çagatay.

    Pour rappel, depuis l’annonce de la victoire sur Daech* en mars dernier, le rapatriement de djihadistes vers leur pays d’origine ne fait pas l’unanimité. Ainsi, Jean-Yves Le Drian a alors déclaré qu’il n’était pas question qu’ils retournent au pays, expliquant que ceux qui avaient combattu dans les rangs de cette organisation terroriste avaient «combattu la France» et qu’ils devaient être jugés là où ils ont commis leurs crimes.

    * Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    Turquie, justice, terrorisme, rapatriement
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik