International
URL courte
2265
S'abonner

«Une des formes de pollution marine les plus envahissantes», les cotons-tiges en plastique, sont désormais bannis en Écosse, a indiqué The Independent.

L’Écosse est la première nation du Royaume-Uni à interdire la fabrication et la vente de cotons-tiges en plastique. La nouvelle loi, qui a été proposée au parlement écossais en septembre, est désormais entrée en vigueur. La ministre écossaise de l’Environnement, Roseanna Cunningham, se dit «fière» de cette mesure.

«Les produits à usage unique en plastique sont non seulement inutiles, mais génèrent également des déchets qui dégradent nos belles plages et nos espaces verts, tout en menaçant la faune terrestre et marine», a-t-elle affirmé à The Independent.

Du côté du WWF Scotland, le directeur Lang Banks a affirmé au quotidien britannique que «les cotons-tiges sont l’une des formes de pollution marine les plus envahissantes, donc c’est une mesure qui est vraiment bienvenue, et nous espérons que d’autres pays suivront». «Le plastique asphyxie nos océans et détruit la vie de millions d’oiseaux, de poissons et de mammifères chaque année», a-t-il déploré.

«La sauvegarde de nos océans demandera des actions ambitieuses de la part des gouvernements, des entreprises et des consommateurs», a-t-il conclu.

Interdiction du plastique dans l’UE

En octobre de l’année dernière, le Parlement européen avait approuvé l’interdiction d’un grand nombre de produits en plastique à usage unique, dont les cotons-tiges, les pailles et les assiettes. La prohibition entrera en vigueur en 2021. Ces objets représentent à eux seuls 70% des déchets qui se retrouvent dans les océans et sur les plages.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Tags:
Écosse, WWF, environnement, déchets plastiques, plastique, pollution
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook