Ecoutez Radio Sputnik
    Barils de pétrole

    Le National Interest évoque l’aide accidentelle des États-Unis à l’économie russe

    CC BY 2.0 / SarahTz
    International
    URL courte
    6632
    S'abonner

    Le secteur énergétique russe a réussi à se consolider grâce à la politique de sanctions mise en place par Washington contre Moscou, estime un analyste du National Interest.

    Bien que les États-Unis aient imposé de nombreuses sanctions contre la Russie, certaines ont inopinément permis à l’économie russe de se renforcer, selon l’analyse du National Interest. Celui-ci évoque notamment les nouvelles opportunités qu’a obtenues la Russie pour élargir son influence énergétique.

    D’anciens acheteurs de pétrole vénézuélien et iranien se tournent vers Moscou

    Ainsi, estime-t-il, les sanctions de Washington contre Caracas et Téhéran ont notamment incité de nombreux anciens acheteurs de pétrole vénézuélien et iranien à se tourner vers Moscou. L'analyste se réfère à «certaines estimations», selon lesquelles les sanctions américaines ont permis aux entreprises pétrolières russes de profiter de bénéfices additionnels de 905 millions de dollars.

    Du gaz russe en Europe

    De plus, l'analyste a cité Chris Weafer, l’associé principal de Macro Advisory, entreprise indépendante de stratégies macroéconomiques et politiques, selon lequel l’Europe ne peut qu’accroître sa consommation de gaz russe.

    Il a expliqué que tandis que les gouvernements européens s'efforcent de réduire leurs émissions de CO2, ils remplacent progressivement le charbon par le gaz et les sources d'énergie renouvelable. Et de poursuivre que la production nationale de gaz en Europe diminuant, les besoins en énergie du continent ne pourront être satisfaits qu’en important des quantités plus importantes de gaz, notamment de Russie.

    Collaboration sino-russe

    La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a également offert aux producteurs d’énergie russes l’occasion d’obtenir plus de parts de marché en Chine, poursuit l'analyste. Après que Pékin a imposé une rétorsion tarifaire aux producteurs américains de gaz naturel liquéfié, les sociétés d’État chinoises dans le domaine de l’énergie ont décidé d’acheter des actions dans des projets russes dans l’Arctique.

    «La Russie est un pays ami et la Chine n’a aucun problème avec ça. La Chine tente donc de développer ses relations avec la Russie, principalement dans le secteur de l'énergie, mais également pour d'autres produits», a estimé un chercheur, Alexandre Loukine, toujours cité par la même source.
    Tags:
    Europe, économie, États-Unis, gaz, pétrole
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik