Ecoutez Radio Sputnik
    Forces syriennes déployées dans le district de Manbij (archive photo)

    L’armée syrienne entre à Minbej précédemment contrôlée par les Kurdes

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    Opération turque dans le nord-est de la Syrie (134)
    10543
    S'abonner

    La ville syrienne de Minbej, contrôlée par les Kurdes, a accueilli lundi les premières unités de l’armée gouvernementales syrienne, selon la chaîne de télévision nationale Ikhbariya et l’agence d’information Sana.

    Les premiers soldats des forces gouvernementales syriennes sont entrés lundi 14 octobre dans la ville de Minbej, dans le nord-est du gouvernorat d’Alep, ont annoncé lundi 14 octobre la chaîne de télévision syrienne Ikhbariya et l’agence d’information syrienne Sana.

    «Des unités de l'armée syrienne arrivent à Minbej, dans le nord-est du gouvernorat d'Alep», a notamment indiqué l’agence syrienne Sana sur Twitter.

    Des forces américaines étaient cantonnées dans cette ville avant que la Turquie ne lance le 9 octobre son opération Source de paix dans le nord de la Syrie.

    Lundi matin, Sana et la chaîne de télévision Al Mayadeen ont rapporté que les militaires syriens étaient entrés dans la ville d’Al-Thawrah (Tabqa), contrôlée jusque-là par les Kurdes, et qu’ils poursuivaient leur progression vers le nord.

    Selon les médias, les forces syriennes ont aussi pris le contrôle de la base aérienne d’Al-Thawrah, ainsi que d’autres villes et villages dans les gouvernorats d’Hassaké et de Raqqa. Les drapeaux syriens ont été hissés sur les bâtiments administratifs à Hassaké et Qamichli. Sputnik a appris auprès d’une source militaire que l’armée était aussi entrée à Aïn Issa, dans le gouvernorat de Raqqa, où se trouve un camp abritant les familles des membres de Daech*.

    Lundi matin, le service de presse des Forces démocratiques syriennes (FDS) avait fait état de combats entre l’armée turque et les combattants de l’opposition à l’est de Minbej. Recep Tayyip Erdogan avait pour sa part affirmé ce 14 octobre que ses alliés de l’opposition syrienne s’empareraient prochainement de Minbej et de Kobané.

    Entente entre Damas et les Kurdes syriens

    Le 13 octobre, l’administration kurde des régions du nord-est de la Syrie a officiellement déclaré être parvenue à une entente avec Damas sur le déploiement de l’armée syrienne le long de la frontière avec la Turquie pour repousser l’offensive de l’armée turque.

    Les autorités syriennes n’ont pas encore fait de déclarations sur les déplacements des forces gouvernementales ou la remise du contrôle des villes gérées par l’administration kurde à Damas.

    Sixième journée de l’opération turque

    Ankara mène depuis le 9 octobre son opération militaire Source de paix contre les milices kurdes et Daech* dans le nord-est de la Syrie. Cette offensive est censée mettre en place une zone de sécurité à la frontière et assurer le retour des réfugiés syriens se trouvant actuellement sur le sol turc, selon le Président Erdogan.

    L’opération aérienne et terrestre a commencé par des frappes de l’aviation turque contre 181 cibles dans le nord de la Syrie dont la ville de Ras al-Aïn qui, d’après le ministère turc de la Défense nationale, est passée sous le contrôle de l’armée turque le 11 octobre.

    Le 13 octobre, les autorités kurdes ont annoncé la fuite de près de 785 proches de djihadistes de Daech* d’un camp de déplacés sur fond d’opération turque. Recep Tayyip Erdogan a qualifié ces rapports de désinformation.

    Plusieurs pays et organisations ont appelé la Turquie à arrêter les hostilités qui ont déjà fait des morts et des blessés parmi les civils et les combattants kurdes. L’Allemagne, la France et la République tchèque ont suspendu les livraisons d’armes à la Turquie. Selon Bloomberg, les États-Unis peuvent adopter des sanctions contre Ankara dès le 14 octobre.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Opération turque dans le nord-est de la Syrie (134)

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Tags:
    Ikhbariya, Forces démocratiques syriennes (FDS), SANA, Minbej, armée gouvernementale syrienne, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik