Ecoutez Radio Sputnik
    A l'aéroport de Barcelone

    Indépendantistes catalans condamnés: la police use de gaz à Barcelone contre des manifestants - images

    © REUTERS / Albert Gea
    International
    URL courte
    349
    S'abonner

    Plusieurs charges de police ont été lancées contre des manifestants près de l'entrée de l'aéroport de Barcelone où des milliers de personnes se sont rassemblées en signe de protestation contre la condamnation de plusieurs figures indépendantistes.

    La police a chargé à plusieurs reprises les manifestants réunis ce lundi 14 octobre à l'entr

    ée de l'aéroport El Prat de Barcelone en réaction à la condamnation de plusieurs indépendantistes à différentes peines de prison pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne.

     

    Selon de récentes informations des autorités locales, au moins 37 manifestants ont été blessés, deux personnes ont été arrêtées pour avoir attaqué les forces de l'ordre à l'aéroport de Barcelone El Prat.

     

    Les policiers ont même eu recours aux gaz.

    Selon le journaliste de l'AFP présent sur les lieux, plusieurs centaines de militants ont affronté les forces de l'ordre et leur ont jeté des pierres ou des poubelles. La police a chargé lorsqu'ils ont tenté de rompre le cordon policier pour entrer dans l'aéroport.

    Un porte-parole de la police régionale catalane a confirmé que les forces de l'ordre avaient repoussé «les personnes tentant de franchir le cordon policier».

    Selon les services d'urgence, 13 personnes ont été blessées mais aucune gravement.

    Entretemps, une vingtaine de vols ont été annulés et de nombreux autres retardés, les accès de l’aéroport étant bloqués par les manifestants, a précisé le gestionnaire aéroportuaire Aena.

    L’ambassade de Russie en Espagne a déclaré pour sa part que les manifestants tentaient de bloquer les sorties de l’aéroport où se trouvent actuellement des passagers arrivés de Moscou.

    «L’ambassade de Russie en Espagne et le consulat général du pays à Barcelone reçoivent des informations sur la présence [dans le bâtiment, ndlr] de passagers d’un vol en provenance de Moscou, qui sont arrivés dans l’après-midi. Un autre vol avec des Russes à bord doit atterrir dans plusieurs heures. Les manifestants tentent de bloquer les sorties de l’aéroport. À l’heure actuelle, la situation est contrôlée par la police locale. Nous continuons de suivre les événements», a indiqué l’ambassade sur Facebook.

    Une «aberration»

    Le Tribunal suprême d'Espagne a rendu sa décision dans le procès de 12 dirigeants indépendantistes pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en 2017. Neuf d’entre eux ont été condamnés à des peines de prison allant de neuf à 13 ans pour sédition et détournement de fonds publics et trois autres se sont vu infliger des amendes.

    Ces peines sont pourtant inférieures à celles réclamées par le parquet qui avait requis jusqu'à 25 ans de prison pour l'ancien vice-président régional Oriol Junqueras. L'ex-président catalan Carles Puigdemont, qui vit depuis en Belgique, a déclaré que c’était une «aberration».

    Tags:
    Carles Puigdemont, Belgique, amende, sécession, forces de l'ordre, AFP, vols annulés, Moscou, peine de prison, condamnation, protestations, indépendantistes, Catalogne, manifestation, aéroport, Espagne, Barcelone
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik