Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange

    Aucun pays n’a accepté d’enquêter sur les «tortures» subies par Assange, malgré leur «obligation»

    © AP Photo / Matt Dunham
    International
    URL courte
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (90)
    14246
    S'abonner

    Les informations sur les tortures psychologiques subies par le fondateur de WikiLeaks n’ont pas convaincu les pays intéressés par le lancement d’une enquête en la matière, selon un expert des Nations unies.

    Aucun des pays contactés par l’Onu pour vérifier les informations sur les tortures psychologiques subies par Julian Assange n’a répondu favorablement à sa demande, a fait savoir le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture Nils Melzer.

    «Aucun des pays n’a accepté de mener une enquête, bien qu’il s’agisse de leur obligation directe inscrite dans la convention de l’Onu contre la torture», a déclaré le responsable lors d’une conférence à New York.

    Des manifestants en soutien à Julian Assange
    © Sputnik . Джастин Гриффитс-Уилльямс
    Il a également annoncé avoir rendu visite au fondateur de WikiLeaks en compagnie de deux experts médicaux qui avaient conclu que M.Assange avait été soumis à des tortures psychologiques pendant une longue période.

    Assange encourt 175 ans de prison aux USA

    Réfugié depuis 2012 à l’ambassade d’Équateur à Londres, Julian Assange a fini par être interpellé en avril par la police britannique. Le 1er mai, il a été condamné à 11,5 mois de prison pour violation des conditions de sa liberté provisoire.

    Cependant, il pourrait ne s’agir que du début d’un long calvaire pour l’Australien qui avait diffusé via son projet WikiLeaks des centaines de milliers de documents confidentiels américains. Incarcéré à Londres, Julian Assange attend une audience en février 2020 en vue d’une possible extradition aux États-Unis où il encourt jusqu’à 175 ans de prison.

    Fin mai, la justice US a ajouté plusieurs chefs d’accusation à son acte d'inculpation, dont la plupart portent sur des violations des lois anti-espionnage.

    Dossier:
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (90)
    Tags:
    tortures, extradition, États-Unis, Suède, Equateur, ONU, WikiLeaks, Julian Assange
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik