Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux de l'Union européenne

    Après les sanctions douanières US, «pas d'autre choix» que des représailles, selon Bruxelles

    © AFP 2019 Emmanuel Dunand
    International
    URL courte
    Nouveaux droits de douane des USA contre l'UE (3)
    15412
    S'abonner

    Réagissant aux taxes punitives américaines introduites ce 18 octobre et visant un éventail de produits européens, la Commissaire européenne au Commerce a déclaré que l’UE n’avait pas d’«autre choix» que d'engager des représailles.

    La Commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, a promis de d'opposer une réponse symétrique aux États-Unis après que ces dernier ont imposé le 18 octobre des sanctions douanières contre des produits européens.

    «Nous regrettons le choix des États-Unis d'appliquer ces tarifs. Cette mesure ne nous laisse pas d'autre choix que de faire de même en temps voulu avec nos propres droits de douane dans le dossier Boeing, où les États-Unis ont été jugés en infraction avec les règles de l'OMC», a déclaré Cecilia Malmström, citée par Reuters.

    Nouvelles taxes américaines

    Les États-Unis ont commencé à appliquer vendredi 18 octobre des taxes douanières punitives sur 7,5 milliards de dollars de produits européens, des avions aux vins, en passant par des fromages et engins de chantier.

    Ces droits de douane s'élèvent à 10% sur les avions, et à 25% sur des produits alimentaires et textiles d'autres pays de l'Union européenne ainsi que sur des articles industriels allemands.

    Les produits visés représentent des exportations annuelles d'environ 6,8 milliards d'euros. En 2018, le total des exportations européennes vers les États-Unis s'est élevé à 320 milliards d'euros, selon Eurostat.

    Punie par les Américains pour avoir subventionné Airbus, l'UE devrait être autorisée l'an prochain à son tour par l'OMC à imposer des sanctions douanières contre les États-Unis accusés d'avoir subventionné Boeing.

    Dossier:
    Nouveaux droits de douane des USA contre l'UE (3)
    Tags:
    sanctions, États-Unis, Commission européenne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik