International
URL courte
3520130
S'abonner

Le dernier leader de l'Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, a avoué s’être permis d’envoyer de temps en temps de courts messages à des leaders mondiaux sans chercher à «s’imposer». Vladimir Poutine et Emmanuel Macron font partie de ses destinataires, a-t-il précisé.

L’ex-Président soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, a confié avoir dernièrement adressé des messages à Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, se gardant pourtant de préciser l’objet de ses lettres.

Dans une interview accordée au journal russe Izvestia, l’ancien dirigeant a indiqué qu’il «ne voulait pas s’imposer comme un conseiller», se permettant rarement d’envoyer un court message «dans un cas spécifiques».

«Les leaders mondiaux endossent actuellement une énorme responsabilité. Je dirais franchement que les temps sont inquiétants. Et c’est une lourde charge, humaine, psychologique. Je le sais de ma propre expérience», a noté l’ancien Président.

Il a ajouté qu’il ne cherchait pas «à se cacher», ni à dissimuler son avis dont il a fait part dans des interviews et des articles publiés en Russie et à l’étranger.

«Cela m’arrive parfois de remarquer que mes pensées trouvent un écho dans les propos et les actes de certains leaders», a-t-il poursuivi.

Évoquant les défis auxquels le monde d’aujourd’hui fait face, Mikhaïl Gorbatchev a dénoncé le mépris du droit international et la militarisation de la politique globale, appelant à chercher des solutions aux crises autour de la table des négociations.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
URSS, Europe, Russie, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, Mikhaïl Gorbatchev
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook