Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Erdogan promet de ne pas oublier «la lettre de Trump, laquelle n’a rien à voir avec la politesse»

    © REUTERS / Djordje Kojadinovic
    International
    URL courte
    Opération turque dans le nord-est de la Syrie (133)
    13428
    S'abonner

    Commentant la missive de Donald Trump dans laquelle celui-ci invitait son homologue turc à «ne pas faire l’idiot», alors que l'offensive contre les Kurdes venait d’être lancée, le Président turc a promis de ne pas oublier ces propos. Bien que ce ne soit pas prioritaire, Ankara assure que «le moment venu, ce qui sera nécessaire sera fait».

    Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'il «n'oubliera pas» la lettre que son homologue américain lui a envoyée le jour où il a lancé ses troupes à l'assaut des territoires contrôlés par les Kurdes dans le nord de la Syrie. Il précise cependant que cette missive n'est pas à l'ordre du jour.

    «Bien sûr, nous n’avons pas oublié la lettre de Trump, laquelle n’a rien à voir avec la politesse. Mais notre respect réciproque ne nous permet pas de mettre cette question à l’ordre du jour. Nous ne considérons pas cela comme prioritaire. Cependant, le moment venu, ce qui sera nécessaire sera fait», a déclaré le Président turc.

    «Ne faites pas l'idiot!»

    La semaine dernière, Donald Trump a adressé un courrier atypique à son homologue turc, après le début de l'offensive contre les Kurdes.

    «Vous ne souhaitez pas être responsable du massacre de milliers de personnes, et je ne veux pas être responsable de la destruction de l'économie turque, ce que je ferais (si nécessaire)», a écrit le Président américain dans cette missive de quatre paragraphes dévoilée mercredi mais datée du 9 octobre.

    Et d’ajouter: «L'Histoire vous jugera d'un œil favorable si vous agissez de façon juste et humaine. Elle vous considérera à jamais comme le diable si les choses se passent mal. Ne jouez pas au dur! Ne faites pas l'idiot!».

    Accord de cessez-le-feu en Syrie

    Un accord a été trouvé entre le Président turc et le vice-Président américain pour un cessez-le-feu en Syrie, a déclaré Mike Pence le 17 octobre lors d'une conférence de presse après son entretien avec Erdogan à Ankara.

    Selon Pence, la Turquie va suspendre pendant cinq jours son opération dans le nord-est de la Syrie, lancée le 9 octobre, et y mettra fin après un retrait des forces kurdes du secteur au terme du délai. L'accord prévoit également que la Turquie s'abstienne de toute opération militaire dans la ville syrienne de Kobané.

    Dossier:
    Opération turque dans le nord-est de la Syrie (133)
    Tags:
    lettre, Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik