International
URL courte
12417
S'abonner

À la fin de son dernier sommet européen en tant que président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a prononcé quelques mots de remerciement à l’adresse des journalistes et hommes politiques qui l’ont aidé. Il a en outre souligné, les larmes aux yeux, qu’il resterait fier jusqu’à la fin de sa vie «d’avoir pu servir l’Europe».

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dont le mandat expire cet automne, a pleuré d’émotion lors d’une conférence de presse à l’issue de son ultime sommet de l’Union européenne à ce poste.

«C’était mon dernier sommet européen», a-t-il déclaré en s’adressant aux journalistes.

Il les a remerciés pour leur couverture de ses cinq années à la tête de la Commission européenne. De plus, il a tenu à souligner qu’il avait participé à près de 150 sommets au fil des ans.

«Merci Donald Tusk pour ton amitié et ta complicité. Merci aux journalistes de m’avoir accompagné pendant des siècles. Je resterai fier jusqu’à la fin de ma vie d’avoir pu servir l’Europe», a-t-il déclaré, et ses yeux ont brillé de larmes contenues.

Les journalistes ont applaudi l’homme politique en réponse.

Les drôles d'incidents de Juncker

Pour rappel, lors de sa présidence de la Commission européenne, le comportement de Jean-Claude Juncker a plusieurs fois attiré l'attention du public.

Ainsi, à son arrivée au sommet du Conseil européen de décembre 2018, il avait salué deux femmes de manière un peu trop amicale: il avait ébouriffé les cheveux de la chef adjointe du protocole de la Commission européenne, Pernilla Sjolin, et en avait embrassé une autre.

Le lendemain, alors qu'il se préparait pour une conférence de presse, il a soudainement jeté par terre des documents avant de boire son verre, comme si de rien n'était, à la grande surprise des personnes présentes dans la salle.

En juin 2017, une vidéo a été réalisée au sommet de l'Otan, à Bruxelles, où on voit les collègues de Jean-Claude Juncker le tenir par les épaules alors que ce dernier titube légèrement. Démentant net les rumeurs d'ébriété du dirigeant de l'UE, sa porte-parole a expliqué l'incident par une crise de sciatique.

Une autre fois, en allumant une flamme du souvenir des victimes du génocide au Rwanda, Jean-Claude Juncker a presque brûlé la Première dame du pays, Jeannette Kagame, qui se tenait à ses côtés. Les participants ont réagi au dernier moment.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et blessés - vidéos
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Menacé, cet homme s’est caché dans un bois pendant cinq ans avant d’être retrouvé par la police
Tags:
Europe, politique, Jean-Claude Juncker
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook