Ecoutez Radio Sputnik
    Une manifestation anti-Brexit à La Linea de la Concepcion

    «L’accord sur le Brexit de Boris Johnson est pire que celui de Theresa May»

    © Sputnik . Dan Rowell
    International
    URL courte
    11227
    S'abonner

    Organisée par l'Association socioculturelle des travailleurs espagnols à Gibraltar, des manifestations anti-Brexit se déroulent à La Linea de la Concepcion, une petite ville andalouse située juste à côté du territoire britannique d'outre-mer. Sputnik s’est entretenu avec une porte-parole de Volt Europa, un parti politique pro-européen.

    Comme la majeure partie de l'Espagne, La Linea de la Concepcion souffre d'un taux de chômage élevé et dépend en grande partie des opportunités économiques offertes par son voisin, qui possède une industrie florissante de la finance et des jeux en plein air, avec des milliers de personnes franchissant la frontière pour leurs trajets quotidiens.

    «L’accord sur le Brexit de Boris Johnson est pire que celui de Theresa May car il peut créer encore plus de problèmes pour les entreprises britanniques et continentales», a déclaré à Sputnik la porte-parole de Volt Europa, un parti politique pro-européen, présente au rassemblement anti-Brexit, organisé à La Linea de la Concepcion, samedi 19 octobre, par l'Association socioculturelle des travailleurs espagnols à Gibraltar.

    Les manifestations actuelles connaissent un taux de participation relativement élevé, bien que le Premier ministre britannique Boris Johnson ait vu son accord sur le Brexit révisé malgré son approbation par Bruxelles plus tôt cette semaine.

    «Nous pensons que le nouvel accord qui fait l'objet d'un vote au Royaume-Uni n'est pas bon. Cet accord est pire que le précédent et certainement pire que l'accord que les citoyens britanniques ont obtenu suite à leur intégration à l’Union européenne. À notre avis, la meilleure chose à la fois pour le Royaume-Uni et pour l’Europe dans son ensemble serait que Londres reste dans l’UE. Aussi, plaidons-nous en faveur d’un deuxième référendum, car tout le monde est au courant de ce que le Brexit peut impliquer», a expliqué la militante.

    Et d’ajouter qu’en quittant l’Union européenne le Royaume-Uni ne ferait que rallumer des conflits, tels que le différend territorial avec Gibraltar ou la question de la frontière irlandaise, que Bruxelles avait contribué à apaiser.

    «Nous estimons que le seul moyen d'éviter ces problèmes [pour Londres, ndlr] est de rester intégré à l’Union européenne. […] Si même le Brexit a lieu le 31 octobre, nous resterons optimistes, croyant que le peuple britannique voudra nous rejoindre [au sein de l’UE, ndlr] dans un proche avenir», a résumé la porte-parole.

    On ne sait toujours pas si le Royaume-Uni rompe ou non ses relations avec l'Union européenne à l'Halloween, mais les analystes supposent que quelle que soit l'issue, il serait difficile pour les économies de Gibraltar et de La Linea de la Concepcion de s'en sortir indemnes.

    La décision sur le Brexit reportée

    Lors d’une session parlementaire samedi 19 octobre, les députés britanniques ont adopté à 322 voix contre 306 l'amendement du député Oliver Letwin prévoyant le report de tout vote sur le Brexit tant que la législation nécessaire à son application n'a pas été votée au parlement.

     

    Tags:
    Brexit, Union européenne (UE), Espagne, Gibraltar, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik