International
URL courte
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)
7464
S'abonner

À en croire une source militaire consultée par l’agence Sputnik, trois brigades d’infanterie motorisée syriennes sont en route pour le gouvernorat syrien d’Hassaké, frontalier de la Turquie.

Des colonnes de l’armée syrienne progressent à l’est de l’Euphrate pour se déployer dans le gouvernorat syrien d’Hassaké, dans le nord-est de la Syrie, a annoncé à Sputnik une source militaire.

«Ce dimanche, des colonnes de l’armée syrienne progressent vers l’est de l’Euphrate en vue d’un déploiement à Hassaké. [...] Elles sont composées de trois brigades d’infanterie motorisée», a précisé l’interlocuteur de l’agence.

Pour rappel, l’administration autonome du nord-est de la Syrie avait plus tôt annoncé avoir parachevé des ententes avec Damas, dans le cadre desquelles l’armée syrienne doit se déployer dans les territoires longeant la frontière avec la Turquie et ce en vue de repousser «l’agression» de cette dernière. À ce jour, les troupes gouvernementales syriennes sont entrées dans plusieurs agglomérations du gouvernorat de Raqqa et au nord d’Alep.

Opération Source de paix

Le 9 octobre, Ankara a annoncé le début de son offensive Source de paix dans le nord-est de la Syrie visant, selon les objectifs annoncés, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, considéré comme terroriste par la Turquie) et les djihadistes de Daech*.

Les autorités syriennes ont à maintes reprises condamné la politique de la Turquie dans le nord de leur pays la jugeant comme une occupation.

Le 17 octobre, les États-Unis et la Turquie ont conclu un accord pour mettre en œuvre un cessez-le-feu de 120 heures dans la zone visée par l’offensive afin de permettre le retrait des forces présentes.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Tags:
Turquie, Kurdes, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook