Ecoutez Radio Sputnik
    Alep

    «Nous avons de vrais amis»: des étudiants syriens somment les USA de quitter leur pays - images

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    8714
    S'abonner

    Des étudiants et enseignants de l’Université d’Alep sont descendus dans la rue pour réclamer le départ des militaires américains toujours présents sur le territoire syrien.

    Plus de 2.000 étudiants et enseignants de l’Université d’Alep ont manifesté pour protester contre la présence militaire américaine en Syrie, a déclaré à Sputnik Abdourahman Sheikh Abdoul, doyen de la faculté des sciences techniques.

    «Nous sommes contre la présence sur notre sol de militaires que nous n’y avons guère invités. C’est pourquoi nous demandons qu’ils quittent notre pays», a expliqué l’enseignant.

    Selon lui, les Américains promettaient de combattre le terrorisme, mais faisaient juste le contraire.

    «Ils apportaient toute assistance possible aux radicaux afin de détruire notre État […]. Nous n’avons pas besoin d’aide de la part des États-Unis, nous avons de vrais amis», a affirmé M.Sheikh Abdoul.

    Début du retrait américain

    Avec le lancement de l’opération militaire turque Source de paix, les forces américaines ont quitté leurs bases situées dans le gouvernorat d’Alep, ainsi que celles se trouvant près de Kobané, à la frontière turque, et dans le gouvernorat de Raqqa.

    La vie dans les quartiers détruits d’Alep
    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    Les militaires US sont déployés en Syrie et en Irak depuis 2014 au sein d’une coalition internationale qui combat les djihadistes de Daech*. En Syrie, les forces de la coalition opèrent sans avoir reçu l’aval de Damas, qui considère leur présence comme occupation.

    En décembre 2018, Donald Trump a annoncé son intention de retirer les troupes américaines du territoire syrien sans toutefois préciser les délais du retrait.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    opération Source de paix (2019), présence militaire, États-Unis, retrait, Université d'Alep, Syrie, Alep
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik