International
URL courte
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)
12230
S'abonner

À cause de l'opération Source de paix lancée par Ankara le 9 octobre, les troupes américaines se sont retirées de la base aérienne de Tell Tamer, en Syrie, pour s’installer en Irak.

Une colonne de blindés transportant des militaires américains a quitté la base aérienne des États-Unis située à l’est de la ville de Tell Tamer en Syrie, rapporte le correspondant de Sputnik sur place en citant des sources locales.

La ville revêt une grande importance stratégique car elle se situe près de l’autoroute M4. Le convoi américain s’est dirigé vers la frontière irakienne et l’a franchie dans le courant de la journée, selon l'agence Reuters.

​Le secrétaire d’État à la Défense, Mark Esper, a annoncé le 20 octobre que ces troupes seraient redéployées dans l'ouest de l'Irak, où elles poursuivraient leurs opérations destinées à empêcher la résurgence de Daech*.

Une paix provisoire?

En attendant, dans le cadre du cessez-le-feu de cinq jours conclu entre la Turquie et les États-Unis, la situation est actuellement calme à la frontière turco-syrienne. Les habitants reviennent dans les villes d’Akçakale, de Suruç, de Nusaybin et de Ceylanpınar. Ils les avaient quittées de peur d’être touchés par des projectiles venus du territoire syrien.

Жители населенных пунктов на турецко-сирийской границе
© Sputnik . Hikmet Durgun
Des habitants la frontière turco-syrienne

Mercredi 16 octobre, la coalition dirigée par les États-Unis a confirmé avoir retiré ses forces de Raqqa et d’Al-Thawrah dans le nord-est de la Syrie, où l’armée gouvernementale syrienne serait entrée après le début de l'opération Source de paix conformément à une entente avec les Kurdes.

«Nous suspendons l'opération, nous ne l'arrêtons pas», a souligné Mevlüt Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
«Lâches», «sans-c***lles»: Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement et se dit «écœurée» par l’état de la France
Le directeur du FBI désigne le pays qui représente «la plus importante menace» pour les USA
À la conquête de Sainte-Sophie: le bras d’honneur d’Erdogan à l’histoire européenne
Tags:
troupes, armée, États-Unis, Syrie, Tel Tamr
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook