Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange

    Assange filmé dans un fourgon cellulaire après son audience à Londres – vidéo

    © AP Photo / Matt Dunham
    International
    URL courte
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (90)
    16225
    S'abonner

    Accusé d'espionnage par Washington et menacé d'extradition vers les États-Unis, le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a fait sa première apparition publique depuis six mois pour une audience à Londres. Regardez sur Sputnik une vidéo le montrant dans le fourgon cellulaire.

    Rasé de près, soigneusement peigné, vêtu d’un pull bleu, d’une chemise blanche et d’une veste bleue, Julian Assange a comparu le 21 octobre devant le tribunal de première instance de Westminster, qui a examiné sa possible libération.

    Le fondateur de WikiLeaks a semblé avoir des difficultés à se rappeler sa date de naissance et a déclaré à la juge qu’il n’avait pas compris ce qui s’était passé. Il s’est aussi plaint de ses conditions de détention à la prison londonienne de haute sécurité de Belmarsh.

    Son avocat, Mark Summers, a accusé l'État américain de s'être «immiscé dans des discussions privilégiées entre M.Assange et ses avocats à l'ambassade» d’Équateur, où le lanceur d’alerte s'était réfugié, ainsi que d'avoir «illégalement copié (le contenu de) leurs téléphones et ordinateurs».

    La demande de l’avocat d’accorder plus de temps pour rassembler des preuves a été rejetée et la prochaine audience a été fixée au 19 décembre, avant qu’une autre ne se tienne en février, cette fois-ci concernant la demande d’extradition.

    Les caméras de l’agence Ruptly sont parvenus à filmer Julian Assange dans son fourgon cellulaire.

    Plusieurs personnes s’étaient rassemblées devant le tribunal pour soutenir le lanceur d’alerte, des dizaines de soutiens brandissant des pancartes et des banderoles en scandant «Libérez Julian Assange!»

    Fin du refuge dans l’ambassade d’Équateur

    Le 11 avril dernier, Julian Assange a été arrêté à l’ambassade d'Équateur à Londres, où il s’était réfugié il y a sept ans, à la suite d'une demande d'extradition des États-Unis. Il est actuellement détenu à la prison de Belmarsh.

    Il a été condamné début mai à près d'un an de prison par la justice britannique pour violation des termes de sa liberté conditionnelle lorsqu'il s'était réfugié à l'ambassade d'Équateur en 2012. Si Julian Assange est reconnu coupable, il risque aux États-Unis une peine cumulée de 175 ans de prison.

    Dossier:
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (90)
    Tags:
    Washington, espionnage, extradition, audience, fourgonnette, WikiLeaks, Julian Assange
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik