Ecoutez Radio Sputnik
    Japon

    Les relations ukraino-japonaises mises en danger par la Première dame d’Ukraine? - photos

    © AFP 2019 Fred Dufour
    International
    URL courte
    9107
    S'abonner

    La robe jaune clair, soit «sumac», qu’a portée la Première dame d’Ukraine lors de la cérémonie d’intronisation de Naruhito au Japon, dénoterait un manque de respect de la partie ukrainienne vis-à-vis de la famille impériale japonaise. La couleur sumac appartient à celles interdites aux réceptions officielles dans le pays.

    La photo publiée par la Première dame d’Ukraine, Olena Zelenska, montrant le couple présidentiel lors de la cérémonie d’intronisation de l’empereur japonais Naruhito, a divisé les internautes.

    Alors que plusieurs d’entre eux ont apprécié la tenue de Mme Zelenska, une robe jaune clair, d’autres ont dénoncé ce choix de l’épouse de Volodymyr Zelensky. Ils ont pointé notamment la couleur inappropriée de sa robe.

    Посмотреть эту публикацию в Instagram

    Публикация от Olena Zelenska (@olenazelenska_official)

    «Les représentants des délégations étrangères ne mettent jamais de vêtements jaunes lors d'une réception officielle au Japon. Parce que ceci témoigne soit d’un manque de respect pour l'empereur, soit d’une démonstration de liens avec la famille de l'empereur», a tranché un internaute.

    «C’est une violation flagrante de l'étiquette diplomatique. Vous avez manifesté le plus profond manque de respect envers les traditions de l'État dans lequel vous vous êtes rendus pour représenter l'Ukraine», selon un autre utilisateur.

    Certains ont supposé que ce geste pourrait nuire aux relations ukraino-japonaises:

    «Désormais, l'Ukraine n’aura aucune chance avec le Japon.»

    «C’est peut-être la première et la dernière fois que l’Ukraine participe à ce genre d’événement historique.»

    Par le passé, l’épouse du Président ukrainien avait déjà fait l’objet de critiques quant au code vestimentaire. Elle avait choisi un costume trois pièces, que certains ont qualifié d’«osé», voire vulgaire, pour se rendre au diner annuel des Premières dames en marge de l'Assemblée générale de l'Onu à New York.

    Système de couleurs interdites au Japon

    Au VIIIe siècle, le Japon avait mis au point un système de couleurs interdites. Conservé jusqu’à présent, il n'a toutefois plus de statut juridique. En particulier, la couleur sumac n'était utilisée que pour les vêtements d'extérieur de l'empereur et n’était autorisée que pour le monarque. Jusqu’à aujourd’hui, les vêtements de cérémonie de l'empereur japonais lors de l'intronisation sont toujours teints uniquement en couleur sumac.

    Tags:
    Volodymyr Zelensky, Naruhito, Ukraine, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik